Kénitra lutte contre ses bidonvilles

Signé par le ministre chargé de l’Habitat et de l’urbanisme, Toufiq Hjira, le wali de la région du Gharb-Cherarda-Bni Hssen et gouverneur de la province de Kénitra, Abdellah Maslout, et le président de la commune urbaine de Kénitra Mohamed Talmoust, ce contrat prévoit le relogement de 8.966 habitants dans 18 quartiers. Cette opération se déroulera en trois étapes, à savoir le relogement de 6.660 habitants sur des parcelles de terrains équipés, la restructuration de quartiers hébergeant 1.956 familles et le relogement 350 familles de Douar Al Askar, dans le cadre d’un programme qui sera prochainement élaboré avec le concours de l’Office des logements militaires. La réalisation de ce programme nécessite une superficie de 385 ha et une enveloppe budgétaire de près de 703 millions de DH dont 127,4 millons seront financées par le fonds de solidarité pour l’habitat.
Ce contrat s’inscrit dans le cadre du programme général visant à reloger 13.442 familles des bidonvilles à Kénitra.
Dans une allocution prononcée à l’occasion de la signature de ce contrat, M. Hjira a souligné que la première tranche du programme national de lutte contre l’habitat insalubre auquel a été affecté une enveloppe financière de 5 milliards de DH concerne 106.500 familles réparties sur 10 villes. Ces projets, a-t-il dit, s’inscrivent dans le cadre d’une nouvelle approche d’intervention basée sur la conception de la ville en tant qu’entité globale en matière de programmation. L’exécution des programmes doit se faire dans le cadre d’un partenariat multipartite garantissant la conjugaison des efforts de l’Etat, des collectivités locales et les bénéficiaires regroupés au sein d’associations.
En outre, M. Hjira a visité une exposition sur les grands projets de la ville de Kénitra ayant trait notamment à la mise à niveau des centres urbains. Dans le cadre des programmes visant à éradiquer l’habitat insalubre dans la région du Gharb-Cherarda-Béni Hsein, la direction régionale de l’habitat et de l’urbanisme de Kénitra a réalisé, jusqu’à décembre 2001, 70 opérations portant sur la construction de 74.500 logements. La réalisation de ce programme a nécessité une enveloppe financière de 1,63 milliard de DH dont 193,73 millions seront financés par l’Etat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *