Khadija Rouissi : «Nous ne sommes pas une couverture pour « Kifkif »»

ALM : Que pensez-vous du coming out que prépare «Kifkif» ?
Khadija Rouissi : À «Bayt Al-Hikma», nous œuvrons pour la promotion des droits de l’Homme et des libertés individuelles. Aujourd’hui, l’homosexualité n’est pas une priorité et encore moins un sujet de débats à«Bayt Al-Hikma». Au Maroc, l’homosexualité existe, mains on ne peut dire qu’on la défend ou qu’on ne la défend pas ! Ce n’est pas un sujet qui figure sur notre ordre du jour. Par contre, ce que nous estimons en priorité est de discuter de l’attitude et de la manière que les parents doivent adopter quand ils s’aperçoivent que leurs enfants sont des homosexuels.
    
Vous avez bien reçu le président de «Kifkif»
En tant qu’association défendant les droits de l’Homme, je reçois toutes les personnes qui souhaitent venir nous parler. Mais, ce que Samir Bergachi n’a pas compris, c’est qu’il y a une différence entre ce qu’il pense, d’ailleurs c’est son affaire, et le fait d’utiliser notre image pour promouvoir ce qu’il pense lui ! Je l’ai reçu et je lui ai bien signifié que le contexte actuel de la société marocaine n’est pas favorable à un débat sur l’homosexualité. Il n’a pas le droit d’exploiter notre association pour promouvoir la sienne. Nous ne sommes pas une couverture pour «Kifkif» comme ils veulent faire comprendre au grand public.

C’est pourtant au nom des droits de l’Homme que les homosexuels veulent s’afficher ?
Les droits de l’Homme n’arrivent pas d’un seul coup. C’est une démarche qui nécessite du temps et des étapes à franchir en prenant en considération le contexte. En parlant des droits de l’Homme, je veux attirer votre attention sur le fait que «Kifkif» a utilisé une forme d’agression contre «Bayt Al-Hikma». Nous avons rencontré Samir Bergachi et nous lui avons bien expliqué qu’il n’est pas encore temps d’aborder de pareils sujets. Je pense qu’il n’a pas compris le message. Et pourtant, il s’obstine aujourd’hui à véhiculer une image fausse contre «Bayt Al-Hikma» en mettant l’accent sur une relation entre notre association et «Kifkif». C’est une forme d’agression contre «Bayt Al-Hikma».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *