Khalid El Aissate : «Le risque d’hypotension est accru en période de canicule»

Khalid El Aissate : «Le risque d’hypotension est accru en période de canicule»

ALM : Comment agit la canicule sur le corps humain ?
Khalid El Aissate : En période de fortes chaleurs, le corps humain met en œuvre un mécanisme d’évaporation et transpiration pour diminuer la température corporelle. Le corps peut avoir des difficultés à s’adapter à ce changement brusque de température, alors on constate plusieurs symptômes tels une peau rouge, chaude et sèche, maux de tête, confusion, parfois perte de connaissance, crampes musculaires, sensation d’épuisement et étourdissement, fatigues, faiblesses, insomnies, nausées et vomissements.

Quels sont les risques liés à la canicule ?
Deux risques sont liés à la canicule: le syndrome de déshydratation et le coup de chaleur. Le premier syndrome apparaît en quelques jours. Les signes sont peu spécifiques comme céphalées, nausées, vomissements, vertiges, faiblesse musculaire accompagnée de crampes, hypotension, tachycardie, et dyspnée. Le coup de chaleur résulte quant à lui d’une défaillance aiguë de la thermorégulation car il est à la fois d’apparition rapide (1-6h) et d’évolution fatale (en moins de 24h) s’il n’est pas pris en charge, il associe une hyperthermie (supérieur à 40 degrés) et des troubles neurologiques graves tels la délirehallucinations, convulsion et coma.

Quels sont les effets néfastes de la canicule sur les enfants ? Et les personnes âgées ?
Les enfants et spécialement les bébés sont vulnérables aux fortes chaleurs. Les enfants ne savent pas comment réagir à cette chaleur d’où le risque majeur de déshydratation et de coups de chaleur. Quant aux personnes âgées, outre les risques de maladies déjà existantes, parfois chroniques, ces personnes présentent une moindre capacité d’adaptation à la chaleur. En effet, le système de thermorégulation est moins efficace, les sensations de chaleur et de soif sont altérées. Ainsi elles sont exposées aux risques de coup de chaleur et de déshydratation.

Qu’en est-il des personnes diabétiques et hypertendues ?
Chez les personnes diabétiques en période de canicule, le corps transpire beaucoup, ce qui peut entraîner des pertes importantes d’eau et de sel, et une déshydratation. Si elle n’est pas corrigée, cela risque de créer un déséquilibre glycémique pouvant aller jusqu’à un coma diabétique en particulier chez les personnes fragiles comme les personnes âgées et les enfants. Deux points importants sont à prendre en considération : les diabétiques utilisant l’insuline, celle-ci devient moins efficace en période de fortes chaleurs, donc il est impératif que l’insuline soit gardée au frais. Je conseille aux diabétiques traités par l’insuline d’ utiliser les sacs isothermes durant leur voyage. Le deuxième point concerne le matériel de contrôle glycémique et les bandelettes. Ce matériel peut être défaillant s’il n’est pas conservé et utilisé dans des conditions de température définies. Et par conséquent le diabétique risque d’obtenir de faux résultats. Il faut éviter que l’ensemble du matériel soit exposé au soleil ou à des températures élevées (dans les coffres ou les habitacles de voiture exposés en plein soleil). Par ailleurs, en cas d’hypertension artérielle, le risque d’hypotension est accru en période de canicule par un mécanisme de vasodilatation (dilatation des artères) qui est important durant cette période. Quant aux malades hypertendus utilisant des diurétique, ils risquent une déshydratation car ce genre de médicament est destiné à augmenter l’élimination d’eau par les reins.

Que recommandez-vous à ces personnes en cas de la chaleur?
En cas de diabète, en périodes de chaleur, il faut multiplier le contrôle glycémique, assurer une bonne réhydratation, en évitant les boissons sucrées. Il faut également renforcer le traitement des diabétiques. En cas d’hypertension artérielle, il faut mesurer la pression artérielle, car il y a risque d’hypotension.
 En ce qui concerne les enfants, certaines mesures sont importantes pour prévenir le risque de déshydratation, et les coups de chaleur à savoir: les faires boire de l’eau de manière abondante, les faire baigner fréquemment dans de l’eau, limiter les trajets en voiture surchauffée et ne pas laisser les enfants à l’intérieur même pour une courte durée, éviter de faire séjourner les enfants dans des pièces non aérées,. Il est aussi important d’ éviter d’exposer les enfants au soleil entre 12h et 16h.
Pour les personnes âgées, il est conseillé de rester chez soi, réduire l’activité physique et rafraîchir l’organisme par les douches froides, mettre des linges humides sur le front, les bras et mollets. Je conseille fortement à ces personnes de boire régulièrement de l’eau (1,5 à 2 litres par jour) sans attendre d’avoir soif. Autres conseils: privilégier les repas froids, riches en eau et consommer les fruits et salades.

Les mesures nécessaires pour se protéger pendant la canicule
Selon le Dr El Aissate, il est important d’informer et d’éduquer les citoyens sur les risques de forte température et ses conséquences avant l’été. Pour cela, des conseils sont régulièrement diffusés à travers des dépliants aux médias. Il faut recenser les personnes à risque, et vivantes seules notamment les personnes âgées. Il faut également sensibiliser les parents sur les risques de la canicule pour les enfants. Durant la canicule, certaines mesures générales doivent être prises pour minimiser les conséquences. «En période d’été, il faut suivre régulièrement les prévisions météorologiques, laisser les volets et les fenêtres fermées en plein jour, ne les ouvrir que la nuit. Il faut boire beaucoup d’eau, manger les fruits et les légumes », ajoute M. El Aissat. Si vous êtes à l’extérieur pendant la canicule, il faut suivre certaines précautions citées par M. El Aissate. «Si vous devez sortir, privilégiez les moments les plus frais de la journée. Restez à l’abri entre midi et 16 heures. Mettez-vous le plus souvent possible à l’ombre, en évitant les endroits les plus exposés au soleil. Evitez les activités physiques comme le sport, le jardinage ou le bricolage aux heures les plus chaudes». Et de poursuivre : « Au niveau de votre tenue vestimentaire, ne portez que des vêtements amples, légers et clairs, de préférence en coton bio ou fibre naturelle comme le lin. Fuyez le lycra et tous les autres textiles synthétiques. N’oubliez pas le chapeau et l’éventail. Il faut emmener une bouteille d’eau partout avec vous et hydratez-vous en buvant régulièrement, par petites gorgées».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *