Khalid Naciri : «Le Maroc est à la recherche de nouveaux équilibres»

Khalid Naciri : «Le Maroc est à la recherche de nouveaux équilibres»

Khalid Naciri était l’invité, mercredi 16 juillet, de l’émission « Mais encore » de la deuxième chaine de la télévision publique marocaine. Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, membre du bureau politique du parti du progrès et du socialisme (PPS), ancien avocat, enseignant de droit, constitutionnaliste et expert notoire en droit administratif, militant des droits de l’Homme…, Khalid Naciri est un homme politique qui a le mérite d’être toujours en première ligne quand il s’agit du débat sur le paysage et le devenir politique du pays.
Interrogé sur plusieurs aspects de l’actualité, il a tenu un discours cohérent, sans fausse note ni langue de bois, même si le panel de questions allait d’un dossier à l’autre en interrogeant à la fois le politique, le ministre, le militant, le juriste… Passant d’une casquette à l’autre, il a montré que sa cohérence intellectuelle n’a pas été affectée par ses nouvelles charges ministérielles.
«Je pense que le Maroc est à la recherche de nouveaux équilibres», a-t-il répondu lorsqu’on l’interrogea sur l’état actuel du Maroc. «Des équilibres politiques, économiques et sociaux»,  a précisé M. Naciri. «À l’époque de la répression, il y avait un équilibre. Aujourd’hui, il y a une ouverture démocratique et la régression n’est pas possible, et de nouveaux équilibres sont nécessaires», a-t-il expliqué. Sur l’avenir du Maroc, il est très optimiste. « Le Maroc est en train d’évoluer positivement. Il faut juste une meilleure redistribution des effets de la croissance », a-t-il souligné avant de rappeler la politique de développement humain et la stratégie des grands chantiers de mise à niveau menées par SM le Roi Mohammed VI. « Quand j’ai rencontré SM le Roi pour la première fois, j’ai senti le poids de l’Histoire de la monarchie marocaine », a dit le ministre de la Communication.   

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *