Khémisset au rythme de l’INDH

Le secrétaire d’Etat chargé du Développement rural, Mohamed Mohattane, accompagné du secrétaire d’Etat chargé de la formation professionnelle, Saïd Oulbacha, a procédé, mardi dans la province de Khémisset, au lancement de plusieurs projets sociaux dans le cadre de la 1ère tranche de l’Initiative nationale pour le Développement humain (INDH), dont le coût est estimé à quelque 2,5 millions de dh.
Ces projets visent le raccordement au réseau électrique de la commune rurale Boukachmir et la mise à la disposition des nombreuses familles de 100 fours à gaz pour alléger la pression s’exerçant sur la forêt surexploitée par les habitants des douars avoisinants. Deux fontaines publiques ont été inaugurées à la commune de Maâziz. Le coût total de ces projets est estimé à quelque 230.000 dh. A Aït Ouribel, la délégation à donné le coup d’envoi à la création de trois coopératives d’un coût total de 133.000 dh. Elles concernent le tissage de Hnabal et de tapis, l’élevage de caprins et l’apiculture. Dans la commune d’Oulmès, un projet de relogement de 650 ménages a été lancé à cette occasion. La superficie consacrée à ce projet d’un coût de 16 millions de dh est de 13 ha.
D’autres projets d’électrification, d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement liquide ont vu le jour à Oulmès. Les membres de la délégation ont par la suite procédé au lancement et à l’inauguration, à Khémisset, d’un ensemble de projets sociaux. Il s’agit de la réhabilitation de la Maison de l’enfance (157.500 dh) et du lancement des travaux d’aménagement d’un terrain de football (50.000 dh). Des clés de plusieurs locaux commerciaux ont été remis à cette occasion à des marchands ambulants. Dans la commune rurale de Sfassif, la délégation s’est enquise de l’état d’avancement des travaux de construction de locaux commerciaux destinés aux jeunes de la localité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *