Khoukhchani : « Belkora est un mauvais gestionnaire »

Khoukhchani : « Belkora est un mauvais gestionnaire »

ALM : Pourquoi, à votre avis, Aboubakr Belkora a-t-il porté plainte contre vous six mois après la publication de vos déclarations mettant en cause sa gestion ?
Mohamed Khoukhchani : Je pense qu’il s’agit d’une tentative d’intimidation. Ce faisant, il n’est pas à son premier procès contre ses opposants. Je crois que cette fois, il a eu recours à la justice sous la pression de son parti pour une simple raison : les radicaux du PJD ont toujours cherché à se débarrasser des gens comme Belkora qui du reste a été incapable de décrocher un siège au Parlement en se présentant à El Hajeb. Autre raison : le PJD essaie de redorer le blason de ses militants notamment dans la gestion des affaires communales. Mais la vérité est tout autre comme le montre la situation générale qui prévaut à Meknès.

Le procès qui vous a été intenté par M. Belkora est-il l’expression d’un règlement de compte politique entre votre parti, le PPS et le PJD ?
Tout ce que je peux dire c’est que le PJD défend des projets en porte-à-faux avec le modèle que les forces démocratiques et progressistes veulent pour notre pays. En fait, les islamistes légalisés poursuivent des objectifs inavoués et c’est pour cela que le maire de Meknès dont nous avons dénoncé la mauvaise gestion à plusieurs reprises nous poursuit en justice. Des poursuites qui trouvent aussi leur explication dans le fait que le PPS s’est ouvertement exprimé pour une alliance avec les formations qui croient en les mêmes valeurs et objectifs que lui et rejeté toute forme de compromission avec le PJD ou des partis qui lui ressemblent. La lutte de notre parti s’exprime notamment dans des villes qui ont eu le malheur d’être dirigées par des conseils dominés par les islamistes.

D’après vous, quelles sont les principales réalisations à Meknès depuis l’avènement de M. Belkora ?
Il faut dire d’abord que l’arrivée de M. Belkora à la tête du conseil communal de Meknès a coïncidé avec l’application de l’unité de la ville. Cela lui a permis de disposer de budgets conséquents, mais qui n’ont pas profité à la ville malgré tout ce que la propagande PJD essaie d’avancer. Il faut rappeler qu’il a fallu attendre la visite de SM le Roi, en septembre 2005, pour que le problème du transport en commun de la ville soit soulevé. Or, M. Belkora, en octobre 2005, au lieu de faire le suivi de ce dossier, a préféré aller faire la Omra ! Aujourd’hui, il refait la même chose. Au moment où tout le monde s’attelle à la préparation du Salon de l’agriculture, autre louable initiative de SM le Roi, M. Belkora a préféré partir en France et il n’a refait surface à Meknès que quelques jours avant le lancement du Salon.

Persistez-vous à le qualifier de mauvais gestionnaire ?
Je persiste et signe. M. Belkora, au lieu de faire jouer la procédure des appels d’offres, continue d’opter pour les bons de commande au profit de quelques entreprises de son entourage immédiat. J’assume la responsabilité de mes déclarations et je sais de quoi il en retourne. Avec lui, il est certain que l’avenir de la commune se trouve hypothéqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *