Kidnappée pour avoir refusé des avances

Nombreux sont les cas d’enlèvement de jeunes filles, lesquels aboutissent en général à de véritables tragédies humaines. Et maintes victimes préfèrent observer le silence par gêne, crainte de déshonneur ou peur de vengeance. Ce qui ne sera pas le cas de Khadija.L, une fille mineure de 16ans, native de la province de Khémisset, kidnappée et violée à 20 kilomètres de son domicile situé au village Kouarat par Ahmed.I, chauffeur de taxi, âgé de28ans. Tout avait commencé lors d’un soir d’été, pendant lequel Khadija se trouvait parmi les convives dans une fête de noces. Dans ce genre d’occasion, on y rencontre sans surprise le banc et l’arrière-banc des familles invitées, en quête de divertissements et de bonne chère. Sans oublier ceux qui se mettent exclusivement à la recherche d’aventures galantes, motivés en l’occurrence par une ambiance bon enfant, gorgée de sensualité, chaleur estivale aidant. Le chauffeur de taxi, présent également au cérémonial du mariage, n’avait d’yeux que pour elle. Ce jour-là, il était tout feu tout flamme à l’égard de celle qui foudroie les coeurs et obsède les esprits. Les festivités prendront fin, les invités mettront les voiles, Ahmed partira obnubilé par l’élue de son coeur, restée gravée dans sa mémoire comme un visage taillé dans la pierre. Dès lors, il entreprendra ses propres investigations auprès des personnes qu’il connaissait, en vue de lui fournir des renseignements concernant l’adresse de la jeune ensorceleuse. Ne ménageant aucun effort, l’amoureux transi finit par découvrir les coordonnées exactes de la fille mineure . Il se rend à son quartier, tous les jours que Dieu fait, dans l’espoir de se faire remarquer par son béguin. En vain. Un certain dimanche du mois de septembre, Khadija, sortant de chez-elle pour vaquer à ses occupations, se voit filer le train par Ahmed à bord de son taxi de malheur. En vue de se montrer galant, il déploie son charme en lui faisant la cour tout au long de son trajet, effectué au ralenti. Vexée et mortifiée par sa timidité, Khadija lui décoche des paroles blessantes mêlées de propos injurieux. Ahmed, se sentant touché dans son amour-propre, sort de ses gonds, lui qui la croyait à même de satisfaire ses avances . Il descend alors de sa voiture et l’embarque de force dans son taxi pour la conduire à un gîte appartenant à l’un de ses amis, situé à plusieurs kilomètres de son village. Le viol est consommé à son corps défendant, après quoi elle retourne chez-elle meurtrie. Sa mère, la voyant dans un état lamentable, apprend non sans amertume le malheur qui vient de la frapper, et décide de porter plainte contre l’auteur du rapt doublé de viol . Un certificat médical authentique, mentionnant la défloration, à l’appui. Cependant, Ahmed refusera de convoler en justes noces avec celle qui le faisait mourir d’envie et pour cause. Une opposition catégorique de sa famille à la conclusion d’un tel mariage le mènera derrière les barreaux, probablement pour de longues années . Qu’est-ce à dire ? Qu’il est resté mineur en dépit de son âge adulte ?!En tout cas, il a été déféré devant la cour d’appel de Rabat à la mi-septembre pour être jugé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *