L ONSSA appelle au retrait immédiat des produits Findus sur le marché national

L ONSSA appelle au retrait immédiat des produits Findus sur le marché national

La polémique sur les produits Findus prend de l’ampleur. La découverte de la viande de cheval dans les lasagnes bolognaises, le hachis parmentier et la moussaka a ébranlé le secteur de l’agroalimentaire. Depuis plusieurs jours, ce scandale sanitaire européen fait parler de lui au Maroc.
Les autorités sanitaires de notre pays ne sont pas restées indifférentes à cette affaire et ont décidé de réagir. Dans une note adressée le 15 février 2013 à la société importatrice des produits Findus au Maroc, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a décidé le retrait immédiat de ces produits du marché national. Selon l’Office, cette mesure s’inscrit dans le cadre du contrôle sanitaire des produits animaux et d’origine animale sur le marché national. «Les autorités sanitaires compétentes de certains pays de l’Union européenne (UE) ont saisi des plats cuisinés surgelés à base de viande de marque Findus, produits commercialisés en UE, pour fraude de substitution. Les investigations analytiques officielles ont révélé la présence de viande chevaline au lieu de la viande bovine, comme indiqué sur l’étiquetage du produit en question. En effet, votre société a procédé à l’importation à partir de la France des plats cuisinés de la marque Findus… A cet effet, je vous demande de procéder dans l’immédiat au retrait desdits produits du marché national», indique le document.
L’ONSSA explique avoir pris cette décision en vertu de l’article 75 du décret n° 2-10-473 du 6 septembre 2011 et de certaines dispositions de la loi n° 2-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires.
L’ONSSA a exigé de ladite société un rapport détaillé relatant l’état de stock des produits rappelés en vue de leur destruction. Cette décision de l’ONSSA peut paraître surprenante dans la mesure où il y a encore quelques jours une note d’information de la marque de surgelé expliquait clairement que «les produits halal ne sont pas concernés par cette non-conformité, les produits de cette gamme étant fabriqués sur un site différent répondant aux normes de production halal».
Le directeur qualité Findus France-Espagne, Alexandre Guerin, avait souligné dans cette note d’information que des tests ADN avaient été menés sur la gamme halal. Les résultats de ces tests avaient  montré que les produits contenaient 100% de viande de bœuf et l’absence d’ADN de cheval ou de tout autre animal (voir édition n° 2866 du mercredi 13 février 2013).
En France, Findus a annoncé, dans un communiqué publié le 14 février 2013, trois mesures. A commencer par la réalisation depuis le 4 février de contrôles d’ADN sur l’intégralité de ses lots contenant du bœuf.
A compter du début du mois de mars, les consommateurs auront la possibilité de vérifier sur le site www.findus.fr que les produits sont conformes aux tests. Par ailleurs, depuis le 11 février, Findus France travaille avec ses partenaires et les acteurs de la filière de la viande bovine pour mettre en place une chaîne d’approvisionnement plus courte et transparente et assurer une sélection stricte et une traçabilité des viandes contrôlées par un organisme vérificateur indépendant. Affaire à suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *