L’ UMA, treize ans de blocage

Cela dit, il n’en demeure qu’en dépit de la stagnation du processus d’édification de cette entité, le S.G. a tenu à rappeler à cette occasion que «les pays de l’Union du Maghreb arabe (UMA) sont déterminés à poursuivre leur action visant à édifier un groupement régional où prévalent paix, sécurité et développement, a indiqué le Secrétariat général de l’UMA».
Dans un communiqué, le Secrétariat général a précisé que ce groupement vise essentiellement à établir des liens de compréhension et de coopération avec des groupements similaires et ce sur la base de l’entente, de l’intérêt commun et du respect mutuel. Le 17 février, date de la création de l’UMA, est devenu un événement marquant dans les annales du Maghreb et constitue une motivation pour les peuples de cette région afin de réaliser les aspirations des différentes générations qui ont oeuvré pour l’unité du Maghreb, souligne le communiqué. Le Secrétariat général a exprimé, en outre, sa conviction que les conditions sont actuellement favorables pour continuer sur cette voie, avec une volonté renouvelée d’accélérer l’intégration régionale escomptée, et d’édifier un espace maghrébin uni où le citoyen maghrébin jouira de la liberté de circulation, de séjour et de travail.
Le secrétariat général de l’UMA a, par ailleurs, annoncé avoir décidé de lancer son programme d’action au cours de la prochaine étape, sous le signe «vers une méthodologie meilleure pour une application globale».
Le projet maghrébin, qui a accordé un intérêt particulier, depuis «la déclaration de Marrakech» instituant l’UMA en 1989, à l’élément humain et à son ancrage à la civilisation islamique, montre encore une fois le bien-fondé de la vision civilisationnelle des leaders maghrébins et vise à protéger les communautés maghrébines contre tout comportement contraire aux préceptes de la religion musulmane, ajoute le communiqué. D’un autre côté, le communiqué a réitéré la détermination de l’Union à poursuivre ses efforts pour consacrer les valeurs éternelles de l’Islam. Des valeurs fondées, dit-il, sur la modération, la tolérance, l’altruisme et la justice, rappelant les positions de soutien de tous les pays de l’Union aux efforts internationaux de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme dans toutes ses formes et à la recherche de solutions justes et durables aux questions de droit et de justice de par le monde.
L’instance de l’UMA a, par ailleurs, renouvelé le soutien absolu de l’UMA au peuple palestinien et à sa direction légitime dans sa lutte pour le recouvrement de ses droits nationaux et la création d’un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods comme capitale, appelant avec insistance à la levée du blocus injuste imposé aux territoires autonomes et au président Yasser Arafat, et l’arrêt des opérations de destruction et de massacre pratiquées par les autorités de l’occupation.
Le secrétariat général a également exhorté la communauté internationale à inciter le gouvernement israélien à revenir à la table de négociations, à respecter les accords conclus et à se conformer à la légalité internationale.
Il a, en fin, exprimé sa grande préoccupation quant aux dernières menaces visant la souveraineté de l’Irak et sa stabilité, mettant en garde contre toute mesure contraire à la légalité internationale, qui ne ferait qu’accentuer la tension et menacer la paix dans la région .

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *