La campagne de solidarité se poursuit

Vendredi dernier à Salé, le coup d’envoi de la neuvième campagne nationale de solidarité a été donné par SM le Roi Mohammed VI. Cette année, ce sont la rééducation des personnes handicapées, l’assistance aux associations, mais aussi la reconnaissance des efforts fournis par ces dernières qui marquent la campagne annuelle de solidarité. Après avoir inauguré le premier Centre national Mohammed VI des handicapés construit par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, le Souverain a assisté à la signature de trois conventions de partenariat.
Celles-ci ont pour principal but de faire profiter un maximum de partenaires de la formation et du matériel dont est doté ce Centre pour handicapés. La première entre la Fondation de gestion du Centre national Mohammed VI des handicapés et Special Olympics Morocco (SOM) porte sur le développement du sport pour handicapés et la promotion de l’intégration sociale par le sport. Pour cela, cet accord permet à la SOM l’utilisation des espaces sportifs du centre ainsi que l’organisation de cycles de formation au profit des professionnels du domaine et d’autres événements (conférences, séminaires, congrès…).
La seconde convention vise, quant à elle, à ouvrir le Centre au ministère de la Santé qui pourra ainsi en bénéficier dans le cadre de l’exercice de la médecine et des pratiques médicales et paramédicales. Il s’agira tout particulièrement de la formation continue dans le domaine du handicap et de la couverture sanitaire des bénéficiaires.
La dernière convention est tripartite puisqu’elle réunit la Fondation de gestion du Centre, l’Ecole Mohammadia des ingénieurs et l’Institut national des postes et télécommunications. Ses finalités portent sur la conception et le développement de logiciels informatiques au profit des personnes handicapées. Elle a pour objet de renforcer la recherche et le développement dans le domaine de la robotique et de la mécanique ainsi que la recherche et développement de systèmes de communication au bénéfice des personnes handicapées. Et pour que ce Centre puisse jouer un rôle-noyau dans le domaine du handicap, le Souverain a procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’une infirmerie devant renforcer les services rendus par cette nouvelle structure sociale.
Etendue sur une surface couverte de 150 m2, cette infirmerie sera réalisée avec un budget total de 600.000 dirhams. Elle devra disposer d’un hall d’accueil, d’une salle de consultations, d’une salle d’observation, d’une salle de soins et d’une chambre de garde.
A cette occasion, SM le Roi a remis des trophées de solidarité à trois personnalités qui se sont distinguées par leur dévouement à l’action sociale. Il s’agit de Driss Bouti de la Fondation du Sud pour le développement et la solidarité, de Fatima Lamrini Ouahabi, présidente de l’Association marocaine pour les handicapés physiques et de Touria Jaïdi Bouabid, présidente de l’Association marocaine d’aide aux enfants en situation précaire (AMESIP). Huit associations de différentes région du Royaume, dont Goulmime, Casablanca, Béni Tedgit et Oujda, ont bénéficié d’un don qui leur permettra de mener à bien leur projet.

Un premier Centre pour les Handicapés
C’est un établissement unique en son genre dans tout le continent africain. Le Centre national Mohammed VI des handicapés, dont le coût de réalisation s’élève à 82,7millions de dirhams, se veut être une structure de référence de prise en charge médico-éducative et sociale des enfants et adolescents souffrant d’un handicap. Son action concerne également les familles et les ONG, parties indissociables du traitement. A la prise en charge pluridisciplinaire, le centre s’engage à conseiller, à aider, à gérer des services de dépistage et de prévention…Côté structure, le centre, qui s’étend sur une superficie (construite) de 13.494 m2, se compose de quatre pôles: socio-éducatif, médico-social, formation et sport.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *