La Caravane de la proximité (Fin)

La Caravane de la proximité (Fin)

Les safiots accueillent la caravane avec des youyous ! Sous un soleil de plomb, une vingtaine de femmes applaudissent tandis que d’autres souhaitent la bienvenue à l’équipe. Nous sommes à Moul Begueri, à une dizaine de kilomètres de Safi, sur la route d’El-Jadida. Ici, les ménages vivent uniquement de l’agriculture et de l’élevage. « Notre vie est tributaire de la pluie ! Nos récoltes ont baissé avec ces dernières années de sécheresse et nous ne pouvons même plus continuer à faire de l’élevage. Mais avec ce projet, les choses ont changé », raconte une femme à la cinquantaine. Même son de cloche auprès d’une autre safiote : « la Fondation Mohammed V pour la solidarité nous a permis d’avoir des revenus et d’améliorer notre niveau de vie ».
À Moul Begueri, la Fondation a construit et équipé un centre de collecte de lait. En partenariat avec la direction provinciale d’agriculture de Safi ainsi que la Province, ce centre profite à près de 843 personnes. Ce projet de développement rural visant l’amélioration ainsi que le renforcement des structures de production rurales a nécessité un coût global de 5.149.298 Dh, dont la somme de 3.149.298 Dh a été débloquée par la Fondation.  
L’association qui gère ce centre de collecte de lait travaille avec l’un des géants des produits alimentaires dans le monde, Nestlé. « L’équipe de Nestlé vient chercher le lait deux fois par jour. Au niveau de l’association, nous notons quotidiennement la quantité de litres apportée par chaque femme et le payement se fait chaque 15 jours», précise la jeune présidente de cette association. Ce centre réalise en fait un chiffre d’affaires annuel de 14 millions de Dh et assure un revenu mensuel moyen de 1500 Dh. Avant de faire escale à Moul Begueri, la caravane a passé tout d’abord à Chemaïa, à près de 68 kilomètres de Safi. Dans cette région, la Fondation a construit un foyer pour les jeunes filles et un centre de formation professionnelle, notamment de ferronnerie.
Après ces deux visites, la caravane rebrousse chemin vers le centre de la ville de Safi pour une rencontre avec les associations locales et un débriefing sur le forum associatif pour la solidarité. Faire connaître ce forum est d’ailleurs l’une des raisons de cette caravane. Par ailleurs, cette nouvelle structure de la Fondation se veut un moyen de renforcement du tissu associatif, de promotion de la bonne gouvernance des associations et d’organisation des cycles de formation. Ce forum servira en fait de plate-forme à des actions de solidarité sur la base d’un cahier de charges et d’une convention. 
Après cette rencontre, la caravane se dirige vers Khmiss Zmamra pour visiter Dar Taliba, mais avant d’y arriver, elle a fait une escale à Had Hrar. Une petite commune rurale qui vaut le détour. Après Dar Taliba de Khmiss Zmamra qui abrite 100 jeunes filles issues de familles pauvres et poursuivant leur scolarité dans le 2ième cycle de l’enseignement fondamental, la caravane poursuit son bonhomme de chemin vers El-Jadida. L’équipe passe ainsi la nuit du jeudi à vendredi dans un hôtel de la place et se prépare pour un vendredi également trop chargé.
La journée commence par une visite à un foyer de jeunes filles, un autre centre pour les jeunes et un centre d’hémodialyse. Comme à l’accoutumée, les membres de la Fondation organisent une rencontre sur le forum associatif avec les associations d’El-Jadida. Cette ville n’est autre que la dernière escale du premier parcours de la caravane. Cette dernière entamera sa deuxième étape le 16 novembre et sillonnera les villes de Casablanca, Rabat, Khemisset, Ifrane, Meknès et Fès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *