La CMR au coeur des débats

La CMR au coeur des débats

Le Premier ministre, Driss Jettou, a tenu, mercredi, jeudi et vendredi, au siège de la Primature, des séances de travail avec des délégations représentant les centrales syndicales consacrées à l’examen de la situation des Caisses des retraites. Il s’agit des délégations de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) présidée par Abderrazzak Afilal, de la Fédération démocratique du travail (FDT) conduite par Taib Mounchid, de l’Union marocaine du travail (UMT) présidée par Miloudi Mokharik, de la Confédération démocratique du travail (CDT) conduite par Noubir Amaoui et de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) présidée par El Maâti Abdesslam, indique un communiqué de la Primature. Ces séances de travail ont été consacrées à l’examen de la situation des caisses marocaines de retraites notamment celle de la Caisse marocaine des retraites (CMR) qui a fait l’objet d’un exposé détaillant l’état actuel de la caisse et ses perspectives d’avenir. Le Premier ministre a fait à ce propos une proposition gouvernementale visant à améliorer dans des délais proches la situation financière de cette caisse, dans l’attente de la réalisation d’une étude exhaustive sur la situation de l’ensemble des caisses de retraites au Maroc ; en collaboration avec toutes les centrales syndicales et les représentants des salariés en vue de parvenir à des mesures efficientes de nature à améliorer la situation de ces caisses et optimiser leurs rendements, ajoute le communiqué. Les centrales syndicales ont donné, à cette occasion, leur accord de principe aux mesures proposées par le gouvernement, indique le texte, ajoutant que les syndicats feront connaître officiellement leur position définitive sur ces propositions dans des délais proches ; et ce, après consultation des membres de leurs bureaux respectifs. Dans un communiqué de la Confédération démocratique du travail, il a été signalé que la rencontre précitée avec le Premier ministre avait connu , en fait, deux phases. La première étape a été axée sur la discussion touchant à la réforme de la Caisse de retraite, alors que la deuxième étape a été consacrée aux problèmes d’ordre national, notamment le contenu de la loi de Finances 204 et les engagements gouvernementaux impliquant des enveloppes budgétaires. La CDT rapporte à ce sujet que la primature s’est engagée à publier les décrets d’application relatifs aux accords du 30 avril 2003. D’un autre côté, des promesses ont été tenues dans le sens du règlement de certains dossiers, dont notamment la SODEA et la SOGETA, le Transport urbain et la société ICOZ, en plus des problèmes concernant certaines catégories socioprofessionnelles appartenant aux secteurs de l’Enseignement et la Santé, et d’autres entreprises publiques et privées comme c’est le cas pour la SAMIR, Lydec, les Banques et la RAM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *