La concurrence qui tue

Douar Chrared, commune Beni H’lal, province d’El Jadida. Mustapha, la trentaine, est issu d’une famille plus ou moins aisée. Il dispose de quelques hectares de champs d’agriculture. Contrairement à ses frères qui ont poursuivi leurs études et ayant décroché des emplois dans le secteur public, il a quitté les bancs de l’école très tôt. Il n’a même pas voulu aider son père dans l’agriculture. Il rêvait avoir son propre projet puisqu’il n’a pas pu arriver à décrocher un diplôme lui permettant d’avoir un emploi digne. Pour réaliser son rêve, il s’est lancé dans la vente du lait aux coopératives. A l’aide de son père, il achetait le lait des douars de la région et le vendait ensuite aux coopératives. Fier de son fils, son père l’encourageait à poursuivre et faire évoluer son projet. A cet effet, il lui emprunte la somme d’argent nécessaire. Mustapha a effectivement acheté une charrette et a commencé à frapper aux portes des habitants de tous les douars de la région. De fil en aiguille, son commerce a commencé à lui rapporter gros au point qu’il n’a plus besoin de son père et il a fondé son propre foyer.
Quelques années plus tard, Mohamed, qui demeure au même douar que Mustapha s’est lancé dans le même commerce et le concurrencie. Mustapha lui a reproché d’avoir entrepris le même commerce que lui et lui a demandé de s’adonner à d’autres activités. Mais en vain. La concurrence devient dure. Mohamed propose aux habitants de douars des prix plus élevés que ceux offerts par Mustapha.
Mohamed est devenu un véritable obstacle pour Mustapha qui commence sérieusement à réfléchir sur la manière de l’écarter de son chemin.
Il lui téléphone donc et lui propose de se rencontrer loin du douar. Mohamed accepte. Les deux hommes commencent à se disputer. La colère prend le dessus. Mustapha brandit un coutelas et frappe Mohamed à la tête avant de s’enfuir. Il part à Sidi Bennour, puis à Rabat et enfin s’installe chez ses voisins à Casablanca. Après quoi, il retourne à Sidi Bennour où il a été arrêté et traduit devant la justice à El Jadida.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *