La convention nationale du tiers payant entrera en vigueur le 1er avril

La convention nationale du tiers payant entrera en vigueur le 1er avril

La convention nationale du tiers payant entre les organismes Gestionnaires de l’AM0 et les pharmaciens d’officine entrera en vigueur le 1er avril prochain. Cette convention du tiers payant a été signée sous l’égide de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM), par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) et le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP), avec le concours de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM), indique un communiqué de l’ANAM. Conformément aux dispositions réglementaires, cette convention du tiers payant revêt un caractère national et s’applique à l’ensemble des pharmacies, sauf déclaration expresse du pharmacien à l’ANAM de ne pas y adhérer, ajoute-t-on de même source.
L’accès aux médicaments constitue une composante essentielle de l’accès aux soins. Toutefois le prix élevé de certains médicaments peut constituer un frein à l’accès aux médicaments ou à l’observance des traitements requis. Cette convention a été signée eu égard à la place majeure qu’occupe le réseau des 11. 000 officines sur l’ensemble du territoire du Royaume, et le rôle que remplissent les pharmaciens dans la réussite du régime de l’AMO, explique cette source.
Dans un premier temps, seule la CNSS offre le bénéfice des services de cette convention à ses assurés, en ne payant que le ticket modérateur, qui représente le montant qui reste à leur charge, précise le communiqué, ajoutant que la CNSS règle directement au pharmacien d’officine le montant pris en charge par le régime AMO. Il est prévu que la CNOPS intègre la convention dans un second temps, sachant qu’elle continue à gérer sa pharmacie interne. La liste des médicaments objet de cette convention concerne une première liste de 29 spécialités disponibles dans les officines, pour le traitement des maladies de longue durée et indiquées pour l’hépatite C, certaines tumeurs cancéreuses, l’hormone de croissance, l’hémophilie, l’anémie consécutive à l’Insuffisance rénale chronique terminale, les maladies systémiques, ainsi que la transplantation d’organes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *