La coopération économique se renforce

La coopération économique se renforce

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, de Son Altesse le Prince Moulay Ismaïl et de Sa Majesté le Roi Abdallah II de Jordanie, ont présidé, dimanche au Palais royal de Marrakech, la cérémonie de signature de trois accords de coopération. Ces accords portent sur la dynamisation des échanges économiques pour la période 2008-2012, la lutte contre les pratiques violant les législations économiques des deux pays, et la coopération entre la Caisse marocaine de dépôt et de gestion (CDG) et la société jordanienne Mawarid. 
Le premier accord vise à réunir les conditions d’application rigoureuse et efficiente de la loi
relative à la concurrence, et de coordination entre les parties concernées. La conclusion de cet accord a été motivée par le fait que les problèmes auxquels font face le Maroc et la Jordanie pourraient être résolus à travers une collaboration mutuelle permettant de tirer profit de la libéralisation des échanges entre les deux Royaumes. Ce document, signé par Ahmed Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, et Amer Al Hadidi, ministre jordanien de l’Industrie et du Commerce, permettra de déterminer les mesures d’application à adopter pour lutter contre les pratiques, commises sur le territoire de l’un des deux pays, violant la législation relative à la compétitivité et portant atteinte à leurs intérêts. En outre, il permettra d’échanger les informations tout en veillant à leur confidentialité. Le deuxième accord, signé par Abdellatif Maâzouz, ministre du Commerce extérieur et Amer Al Hadidi, concerne le programme exécutif de coopération 2008-2010 entre l’Institution jordanienne de développement des projets économiques et le Centre marocain de promotion des exportations (CMPE). Ce programme qui vise la promotion des échanges commerciaux bilatéraux porte sur l’échange des expériences et expertises, ainsi que des études relatives aux marchés nationaux, aux marchandises et aux secteurs et l’identification des obstacles qui entravent le développement des échanges entre les deux pays.
Il ambitionne de favoriser l’échange des informations, des documents et des données relatives aux législations régissant les marchés jordanien et marocain. Ce programme prévoit, aussi, l’organisation d’expositions pour faire connaître les produits locaux des deux pays, ainsi que la mise en place de programmes communs pour la vulgarisation de l’accord de libre-échange. Le troisième accord porte quant à lui sur l’établissement d’un partenariat stratégique entre la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et la Société internationale jordanienne «Mawarid». Cet accord a été signé par le directeur général de la CDG, Mustapha Bakkoury, et le directeur général de la société «Mawarid», Akram Abou Hamdane. «La CDG et Mawarid vont réaliser des investissements estimés à plus de deux milliards de dollars dans l’immobilier, le tourisme et les services», a indiqué M. Bakkoury. En vertu du présent accord, les deux parties s’engagent à réaliser des projets dans les domaines
de l’habitat, du tourisme et des services à Tarfaya, Lâayoune, Sakia El Hamra, Moulay Yacoub et El Hoceïma. «Parmi les projets figurent la construction d’un complexe touristique à Tarfaya, dans le sud marocain, et la transformation des camps militaires jordaniens de Zarka en un centre urbain et commercial», a affirmé M. Bakkoury. Les deux parties œuvreront également à drainer davantage d’investisseurs pour monter des projets communs dans différents domaines. «Les relations économiques entre les deux pays vont connaître un développement remarquable grâce à ces accords», a-t-il ajouté  relevant que le volume des échanges commerciaux entre Rabat et Amman demeurait «limité».
En 2006, les échanges commerciaux entre les deux pays se sont élevés à seulement 24 millions de dollars.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *