La Cour des comptes : Certaines écoles ne disposent pas de conditions élémentaires de scolarisation

La Cour des comptes : Certaines écoles ne disposent pas de conditions élémentaires de scolarisation

La Cour des comptes a visité un échantillon d’établissements et a relevé de nombreuses insuffisances

Les insuffisances relevées portent notamment sur l’exploitation de 9.365 salles en situation délabrée pour les besoins de l’enseignement ainsi que l’exploitation des établissements scolaires non raccordés aux réseaux d’assainissement, d’eau et d’électricité.

Absence de blocs sanitaires, infiltration d’eau… font partie du dur quotidien de milliers d’élèves dans de nombreuses écoles. C’est le constat sans appel de la Cour des comptes. «L’exploitation des données extraites du système d’information du ministère et les visites d’un échantillon d’établissements scolaires ont révélé que l’état physique de certains établissements ne satisfait pas aux conditions élémentaires de scolarisation», note la Cour. Cette dernière affirme que les insuffisances relevées portent notamment sur l’exploitation de 9.365 salles en situation délabrée pour les besoins de l’enseignement ainsi que l’exploitation des établissements scolaires non raccordés aux réseaux d’assainissement, d’eau et d’électricité.

Les visites ont également permis de relever l’absence de blocs sanitaires, l’infiltration d’eau et problèmes d’étanchéité sans oublier l’absence des murs de clôture. De son côté, le ministère de tutelle a affirmé dans une réponse au référé de la Cour des comptes que la mise à niveau des établissements scolaires et des internats est considérée comme l’une de ses principales priorités au titre de l’année scolaire prochaine 2017-2018. Le ministère a annoncé le lancement d’un vaste programme de mise à niveau de ces espaces scolaires. «Ce programme repose plus particulièrement sur un ensemble de mesures prioritaires qui sont principalement liées au renouvellement du mobilier scolaire, à la réhabilitation des façades et des espaces intérieurs des établissements scolaires, ainsi qu’au remplacement des constructions en préfabriqué», explique le département de Mohamed Hassad, ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. «Le programme de mise à niveau a été concrètement enclenché à travers un certain nombre de mesures concernant essentiellement la mobilisation de fonds nécessaires pour les actions prioritaires du programme, l’élaboration et le déploiement des mécanismes d’intervention, et la mobilisation des partenaires autour de ce programme», ajoute la même source. Le responsable souligne également que le ministère prévoit de mettre en place une convention-cadre avec le ministère de l’intérieur permettant d’exécuter les opérations de mise à niveau à travers les procédures de l’INDH. Il faut préciser enfin que la capacité d’accueil du système éducatif, au titre de l’année scolaire 2016-2017, compte 11.123 établissements scolaires et 13.084 satellites, avec 8.005 écoles, 2.043 collèges et 1.075 lycées.

En termes du nombre de salles de classe, cette capacité est de l’ordre de 168.889 salles de classe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *