« La culture du dialogue d’abord »

Les travaux du 9ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays ayant le français en partage ont pris fin dimanche à Beyrouth.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI a été représenté à ce sommet par SAR le Prince Moulay Rachid, qui a prononcé un discours devant les chefs d’Etats participants.
Dans son allocution, Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid a affirmé que la présence du Maroc au sommet de la francophonie est motivée par sa conviction que le dialogue est le remède approprié contre l’ignorance, soulignant que « la différence ne doit pas, fatalement, mener à l’affrontement, ni engendrer l’hostilité ».
 » Parler du dialogue des cultures, en ces temps troublés n’est pas chose aisée. Nous vivons parfois des moments où les événements peuvent nous faire douter de la capacité des hommes à vivre en paix et à résister aux tendances destructrices. Partout, chaque jour, nous constatons qu’il est toujours plus facile de haïr que d’accepter, de détruire que de construire », estime Son Altesse Royale.
S’agissant du thème central du Sommet, à savoir « le dialogue des cultures », SAR Moulay Rachid a indiqué que les peuples sont appelés à mieux se connaître et a rappelé que la méconnaissance et la méfiance créent la méfiance. « Dialogue des cultures, certes, mais culture du dialogue d’abord. Le Saint Coran nous enseigne que les peuples et les nations doivent apprendre à se connaître mutuellement. La méconnaissance, l’ignorance engendrent la méfiance et la peur », a dit son Altesse Royale.
SAR le Prince Moulay Rachid a indiqué que le sentiment d’injustice et les frustrations résultent de l’inégale répartition des richesses et des grands écarts de développement qui sont autant de facteurs de troubles et peuvent nourrir les dérives les plus graves et les fanatismes destructeurs. « Réduire la pauvreté est donc, plus qu’une nécessité, un devoir, pour éloigner les extrémismes », a affirmé SAR le Prince Moulay Rachid.
«Nous tous aujourd’hui, par le fait même que nous sommes différents et que Nous siégeons pourtant ensemble autour d’une même table pour défendre des valeurs communes, nous savons que la différence, les différences, sont une richesse et que la diversité culturelle n’implique aucune hiérarchie entre ces cultures. La différence ne doit pas, fatalement, mener à l’affrontement, ni engendrer l’hostilité » a assuré Son Altesse Royale.
SAR le Prince Moulay Rachid a affirmé qu’aussi bien les dirigeants, les intellectuels, les mass média, que la société civile, doivent faire de la lutte contre l’acculturation, un combat quotidien, car s’il y a une guerre, c’est par ce qu’il y a une opposition entre la culture et l’ignorance.
« La diversité culturelle et le respect des cultures différentes ne s’opposent pas à l’existence de principes universels, les différences culturelles résident dans les modalités définies par chaque peuple, au cours de son histoire, pour exprimer des valeurs qui sont en réalité communes à tous et universelles », a poursuivi Son Altesse Royale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *