La fermeté et les principes

La visite de travail qu’effectue SM le Roi Mohammed VI aux Etats-unis s’est poursuivie mercredi par des entretiens du souverain avec le président de la chambre des représentants (congrès us), M. Dennis Hastert, marqués par une allocution du souverain dans laquelle il a mis l’accent sur la solidité des liens d’amitié unissant le Maroc et les Etats-unis pendant plus de deux siècles et fondés sur un engagement commun envers les valeurs de liberté et de démocratie.
S.M. le Roi a souligné, en présence de nombreux congressmen, que le Maroc est déterminé à approfondir la culture de la démocratie, passant en revue les défis à relever «dont la promotion des droits de l’homme, une meilleure distribution de la richesse, le parachèvement de l’intégration de la femme dans notre société, le renforcement de la démocratie et l’élargissement des pouvoirs des régions ».
Le souverain a également évoqué les avantages comparatifs dont jouit le Maroc, entre autres, ses ressources humaines, ses ressources naturelles, un cadre institutionnel viable, une infrastructure et une technologie modernes, au sein d’une société ouverte et tolérante. Dans ce cadre, SM le Roi a exprimé la satisfaction totale du Maroc « d’avoir été choisi par les Etats-unis comme signataire d’un accord de libre échange », choix qui confère une crédibilité politique et économique aux réformes entreprises par le royaume.
Par ailleurs, SM le Roi a rappelé les événements tragiques du 11 septembre qui ont été immédiatement et vigoureusement condamnés par le royaume, et qui sont autant d’atteintes aux enseignements du saint du coran qui appellent à la non violence et au respect de la vie humaine, mettant en exergue les traditions marocaines de coexistence harmonieuse entre les trois confessions monothéistes.
Le souverain a plaidé pour une approche globale « qui tienne compte des facteurs politiques et économiques, récuse la thèse du choc des civilisations et dissocie l’islam de la violence ».
Concernant le Moyen-orient, SM le Roi a précisé que le Maroc «fait sienne la vision du président Bush de deux Etats vivant côte à côte, dans la paix et la sécurité », ajoutant que « les palestiniens ont autant le droit légitime d’avoir leur Etat que les israéliens ont le droit de vivre en sécurité dans leur voisinage arabe».
Sur le plan régional, le souverain a affirmé que le Maroc, en tant que membre fondateur de l’UMA, «croit fermement que l’UMA est une option stratégique et un impératif économique qui répond aux aspirations de ses peuples ». Il a ajouté concernant la question du Sahara marocain que «le Maroc n’a eu de cesse d’appeler à une solution politique à l’affaire du Sahara, dans le total respect de sa souveraineté et en conformité avec les principes démocratiques », rappelant que le royaume a souscrit à l’accord-cadre proposé par l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, M. James Baker.
«Le Maroc rejette catégoriquement l’idée de partage qui recèle des dangers incommensurables pour la région et constitue un précédent fâcheux en Afrique », a poursuivi le souverain avant de conclure par la satisfaction du Maroc quant aux récentes initiatives prises par les Etats-unis en faveur du continent africain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *