La France relance sa coopération avec la Mauritanie

La France relance sa coopération avec la Mauritanie

Nicolas Sarkozy a promis, mardi, le soutien de la France à la Mauritanie dans ses projets de développement et ses démarches auprès de l’Union européenne, a-t-on appris auprès de la présidence française. Il s’est entretenu environ 35 minutes avec son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, dont la visite en France –son premier voyage à l’étranger depuis son élection, le 18 juillet– marque la normalisation des relations entre Paris et Nouakchott. Selon l’Elysée, Nicolas Sarkozy a souligné «l’importance stratégique majeure de la Mauritanie dans la lutte contre le terrorisme». La branche nord-africaine d’Al Qaïda –Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)– a revendiqué en août un attentat suicide qui a fait trois blessés devant l’ambassade de France à Nouakchott, trois jours après l’investiture de Mohamed Ould Abdel Aziz. Le président mauritanien a réitéré mardi sa promesse de lutter contre le terrorisme. «Je tiens à préciser que nous n’avons ni bases ni camps d’entraînement des terroristes chez nous», a-t-il déclaré. «Nous avons eu malheureusement quelques attaques, des incursions qui nous viennent de l’extérieur, que nous sommes en train de juguler et que nous jugulerons avec le temps».
Mohamed Ould Abdel Aziz avait renversé en août 2008 le premier président démocratiquement élu de Mauritanie, à la suite de quoi l’Union européenne a suspendu son aide. Selon l’Elysée, Nicolas Sarkozy a promis que la France soutiendrait les démarches de la Mauritanie pour obtenir la reprise de l’aide communautaire
Le passage par les urnes du nouveau président mauritanien le 18 juillet semble avoir rendu sa respectabilité au gouvernement de Mauritanie aux yeux de Paris, malgré les accusations de fraudes portées par les candidats malheureux à cette élection.
Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a estimé que le scrutin s’était déroulé dans des conditions régulières et transparentes et avait «consacré la sortie de crise en Mauritanie». «La Mauritanie est revenue dans une situation normale. Donc les choses rentreront dans l’ordre et nous avons le soutien de la France en ce sens», a pour sa part déclaré le président mauritanien à l’issue de l’entretien avec Nicolas Sarkozy.
Selon l’Elysée, le président français a proposé à la Mauritanie de signer avec la France un nouveau contrat de conversion de sa dette en projets d’investissements portant sur 17 millions d’euros, qui complètera ceux signés en 2002 et 2006.
Les priorités de la Mauritanie sont notamment l’eau, la santé, l’éducation et la formation professionnelle. La France aidera également son ancienne colonie dans les domaines de l’énergie, de la pêche et de la justice. Lors de sa visite en France, jusqu’à mercredi, le président Mohamed Ould Abdel Aziz s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, et le secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, Alain Joyandet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *