La Grande-Bretagne s’investit à Fès

Ce projet est divisé en 3 phases dont la finalité est d’aider les populations locales à participer à l’amélioration de leur cadre de vie. En premier lieu, un expert en environnement s’est chargé de former 20 animateurs qui ont déjà une expérience de formateurs dans le cadre des cours de lutte contre l’analphabétisme.
Durant cet atelier de deux jours, l’accent a été mis sur l’état de l’environnement urbain et comment l’améliorer. Des dépliants sur l’air et les espaces verts ont été distribués aux bénéficiaires. Les 20 animateurs relayeront ce savoir auprès de 950 femmes bénéficiaires des cours de lutte contre l’analphabétisme. La seconde phase consiste en la formation de 15 professeurs de quelques écoles primaires du village de Ras Tbouda sur les meilleures pratiques pour la sensibilisation à l’environnement.
Ces professeurs incluront quelques activités environnementales auprès de 1000 élèves, et clôtureront la semaine par un prix pour l’activité qui met le plus en valeur l’environnement. En troisième lieu, pour que ce travail s’inscrive dans la continuité, l’Association Chourouk créera une cellule chargée de l’environnement dont l’objectif sera de faire participer ses bénéficiaires à l’amélioration et la protection de leur environnement. L’objectif à court terme de l’association est de trouver, avec la participation des populations et des responsables locaux, des solutions au problème des déchets.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *