La Jeunesse se dote d’un site web

La Jeunesse se dote d’un site web

Le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse (SECJ) se met à la page. Celle du web bien entendu. Ayant procédé récemment au lancement officiel de son site Internet (www.secj.gov.ma), le département  du très inventif Mohamed El Gahs affiche ainsi son caractère résolument jeune, interactif et à l’écoute des larges franges de la population auxquelles il est dédié et qui ne sont autres que les jeunes. En plus des informations et services offerts au profit des jeunes, le site présente des informations sur les différents programmes du SECJ et les principaux axes de la nouvelle politique adoptée par ce département dans les domaines de l’enfance, la jeunesse et les affaires féminines. Il comprend ainsi un certain nombre de rubriques qui mettent en évidence les domaines d’intervention du SECJ, ses différents programmes et activités organisés par et au sein des différents établissements du secrétariat d’Etat à travers l’ensemble du Royaume.
En moins de trois, ce département qui brillait par son absence dans le temps, s’est en effet mu en un véritable atelier à idées. Au début, presque personne ne voulait y croire. Une simple visite à travers les rubriques du site témoigne que les résultats ont bel et bien été au rendez-vous, au fur et à mesure que les projets de ce département prenaient forme. A commencer par le  programme « Vacances pour tous », qui dispose d’un portail à part entière. Ce programme a bénéficié à 150.000 enfants en 2004. Autre réalisation de taille du département, également présentée dans le site, les Universités populaires. Entamé cette année, ce nouveau programme national vise à dispenser «le savoir pour le savoir». Il offre des cours dans différentes branches qui vont de la sociologie à la communication en passant par bien d’autres disciplines. C’est comme à l’université, sauf que c’est totalement novateur, et pour tous. Cette année, les universités populaires ont attiré environ 20.000 personnes dans neuf disciplines. Le théâtre pour jeunes a  également connu de grands changements, obéissant en cela à une nouvelle conception. Un effort qui a donné naissance au Festival national du théâtre pour jeunes, qui en est actuellement à sa deuxième édition. Entamé depuis  le 2 avril dernier, il se prolonge jusqu’au 9 de ce mois. Ceux qui cherchent plus d’information savent désormais où les chercher.  De tous les produits artistiques, le livre reste le parent pauvre. Le rapport au livre et à la lecture est une plaie nationale. D’où toute la pertinence des manifestations comme le Temps du livre ou Lecture pour tous, également à l’affiche  du site. Le tout pour que le livre soit le plus accessible possible. Le livre mais aussi l’information. D’où l’utilité des centres d’information jeunesse à créer par le département. Ces centres centralisent toute sorte d’information et de documentation concernant les jeunes. (Etudes, métiers, tourisme, sports, loisirs, législation, services, etc….). Dans un premier temps, ces centres seront créés dans chaque délégation du ministère (au nombre de 63). Autre programme, « AjialCom » qui consiste à mettre en place des «Télécentres communautaires» au niveau des Maisons de jeunes et Foyers féminins ou équivalent, avec l’appui de partenaires internationaux, nationaux et régionaux. Objectif : identifier et mettre en œuvre des actions qui contribueront à atténuer la fracture numérique, à former et à éduquer la population cible.
Ce programme a démarré en octobre 2004 avec le lancement de 10 centres et prévoit la mise en place de 100 centres en 2005. Le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse entend par ailleurs mettre en place « La carte jeune ». A l’image de ce  qui se fait de mieux dans le monde, il s’agit d’un service pratique visant à faire bénéficier les jeunes entre 15 et 26 ans de réductions ou d’exonérations. Secteurs concernés, les transports de tout genre, l’accès aux stades, aux salles de cinéma et de théâtre, les musées et autres lieux culturels ainsi que certains hôtels.  Présentés dans les différentes rubriques que compte de site Internet, ces programmes sont accessibles via le portail des jeunes dont la conception s’est faite de telle sorte à permettre la navigation et la recherche d’informations de manière simple et fluide. Il est également prévu que ce portail devienne le principal point d’accès pour les jeunes aux différents types d’informations (sports, loisirs, cultures, …). Riche en informations pratiques, l’importance du site réside dans le fait qu’il s’inscrit dans les orientations du SECJ qui vise à faciliter et démocratiser l’accès à l’information  par le plus grand nombre de jeunes. Ce site a été réalisé par les jeunes. Il a été conçu et développé par des jeunes étudiants en ingénierie informatique, sous l’encadrement des cadres et des techniciens du SECJ.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *