La lutte contre la criminalité à Tanger s’intensifie : 6.800 arrestations en un mois et demi

La lutte contre la criminalité à Tanger s’intensifie : 6.800 arrestations en un mois et demi

Les services de police à Tanger ont du pain sur la planche. Comme chaque été, ils affirment continuer de renforcer les mesures sécuritaires et préventives dans l’ensemble du territoire de la ville côtière, qui connaît pendant la haute saison une affluence sans précédent de visiteurs.

Les forces de l’ordre ont, à cet effet, et comme chaque période estivale, bénéficié de grands renforts, permettant de consolider leur présence dans les différents quartiers tangérois, dont ceux jugés très sensibles tels que Bir Chaïri ou Ard Dawla à Béni Makada et Casabarata ainsi que l’ancienne médina. Il en résulte que les dernières statistiques communiquées font état que, quelque 6.800 délits ont été commis, au cours de juillet dernier et la première quinzaine d’août, dans les quatre coins de la  ville. Ces arrestations, précise la même source, sont liées à des différents affaires criminelles. Les responsables sécuritaires ont  fait savoir, à travers ce dernier rapport, que, par exemple, parmi les 4.500 personnes mises en garde, lors du mois de juillet dernier, sous le contrôle du parquet général, la plupart d’entre elles ont été arrêtées, entre autres, dans des affaires de vol sur la voie publique et des cas d’escroquerie.
D’un autre côté, la même source fait état que les services de police ont réussi, lors de ce même mois, à mettre hors état de nuire de 1.400 d’individus ayant été recherchés et contre lesquels un avis de recherche avaient été émis au niveau national. Cette période a été marquée aussi par l’arrestation de quelque 300 individus en raison de leur détention illégale d’armes blanches.

Grâce au même renforcement des moyens matériels et humains, les différents quartiers de la ville ont connu, pendant la première quinzaine du mois courant, l’arrestation de 2.300 présumés suspects dans les différentes affaires criminelles. Il y a lieu de citer que cette même période a enregistré la mise hors d’état de nuire de 800 personnes recherchées pour leur implication présumée dans les différents délits et 140 autres de leur possession non justifiée d’arme blanche.

Les responsables sécuritaires ont tenu, à travers ce même rapport, de préciser que leurs services ont effectué quelque 308.000 cas de contrôle d’identité, au cours de juillet dernier et les deux semaines d’août.  Cette vaste opération de contrôle d’identité, précise la même source, a été menée par les services policiers pendant leur contrôle quotidien à travers l’ensemble du territoire urbain ainsi que celui effectué au niveau des barrages. Parmi ces interventions de police, 194.000 ont été enregistrées lors de juillet dernier et 114.000 autres pendant les deux premières semaines du mois en cours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *