La Maison royale dénonce «la politisation» de la cérémonie de mariage

La Maison royale dénonce «la politisation» de la cérémonie de mariage

Le ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie dénonce l’information sur la non-invitation de certaines personnalités au mariage de Son Altesse le Prince Moulay Ismaïl. Une information qui a été relayée récemment par certains supports médiatiques. C’est ce qu’indique un communiqué de ce ministère rendu public mercredi 30 septembre. La cérémonie de célébration du mariage de SA le Prince Moulay Ismaïl a eu lieu, samedi 26 septembre, à la résidence de feu Son Altesse Royale le Prince Moulay Abdellah à Rabat. Le ministère de la Maison royale a précisé, dans ce communiqué, que les invitations adressées à l’ensemble des convives pour assister à cette cérémonie du samedi ont été choisies, imprimées et adressées par la famille de Son Altesse le Prince Moulay Ismaïl, et non par le Protocole royal et la Chancellerie.
«Concernant la cérémonie de conclusion de l’acte de mariage, organisée vendredi 25 septembre 2009 au Palais royal à Rabat sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, elle s’est limitée à l’invitation des membres de la Famille royale et de membres de la famille de la mariée», souligne le communiqué expliquant que ces invitations ont été adressées par le Protocole royal et la Chancellerie. «Tout en dénonçant ces allégations fausses et tendancieuses et cette tentative de politisation par certaines parties d’une cérémonie familiale, le ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie réaffirme la sollicitude et la bienveillance dont Sa Majesté le Roi, que Dieu le préserve, entoure l’ensemble des membres de son peuple fidèle, dans toutes ses catégories, organismes et partis politiques sans exception», conclut le communiqué. Ceci dit, et toujours dans le cadre du mariage de SA le Prince Moulay Ismaïl, le Conseil des communautés israélites du Maroc (CCIM) a exprimé sa profonde indignation après la publication par le journal «Akhbar Al Yaoum» d’une caricature représentant SA le Prince Moulay Ismaïl au cours de la cérémonie de son mariage, faisant le salut nazi avec en arrière-plan le drapeau national frappé de l’étoile de David. Un communiqué du CCIM, rendu public mercredi, indique que l’amalgame perfide de ces deux symboliques a un relent d’antisémitisme primaire qui peut engendrer des dérives racistes. «L’on ne peut admettre que quiconque puisse porter atteinte à des acquis civilisationnels précieux qui ont été forgés grâce à l’engagement constant des Souverains Alaouites», précise le communiqué.
Le CCIM a mis en exergue le climat de tolérance et de convivialité qui prévaut au Maroc depuis des siècles, se demandant «qui peut avoir intérêt à vouloir ternir de la sorte un heureux évènement qui a rempli de joie le cœur du peuple marocain?».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *