La menace d’Al Qaïda au Maghreb islamique préoccupe les USA

La menace d’Al Qaïda au Maghreb islamique préoccupe les USA

La menace que fait peser Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) demeure une «préoccupation majeure» pour le gouvernement américain, a affirmé, mercredi, à Washington Daniel Benjamin, coordonnateur pour la lutte antiterroriste au département d’État. «Al-Qaida au Maghreb constitue actuellement une préoccupation majeure pour le gouvernement américain et ce n’est pas quelque chose que nous prenons à la légère», a déclaré M. Benjamin à la MAP, en marge d’une conférence sur «Le changement stratégique d’Al Qaïda», organisée par le think tank américain «The Jamestown Foundation».
«Il n’y a pas de doute que nous observons la région du Sahel de très près et que nous travaillons avec les différents pays partenaires dans cette partie du monde pour développer leurs capacités à lutter contre cette menace terroriste», a-t-il dit.
«Les régions non-gouvernées ou sous-gouvernées, comme le Sahel, constituent un important refuge pour Al Qaïda et ses militants», a encore affirmé ce responsable du Département d’État. «Au Sahel, les militants d’Al Qaïda sont à l’origine de plusieurs opérations de prise d’otage ou de kidnapping de ressortissants étrangers visant la demande de rançons contre leur libération», a-t-il rappelé, relevant que ce groupe terroriste tire profit de cette situation pour renflouer ses caisses et financer ses opérations. M. Benjamin a indiqué, dans ce cadre, que les États-Unis appellent l’ensemble de leurs partenaires à travers le monde à ne pas céder aux chantages dans les situations de prise d’otage, en vue de tarir les sources de financement des branches locales d’Al Qaïda.
«La menace que fait planer Al Qaïda dans ces régions représente la difficulté la plus importante à laquelle l’actuelle et les prochaines administrations américaines seront confrontées à l’avenir», a-t-il estimé. Le coordonnateur du contre-terrorisme au département d’État a, par ailleurs, affirmé qu’en dépit des nombreux revers essuyés par Al Qaïda, cette nébuleuse terroriste continue de faire peser une menace substantielle sur les États-Unis.
«Cette menace est devenue plus complexe en raison de la prolifération de groupes et des liaisons entre ses réseaux», a dit M. Benjamin. Ce dernier a souligné «la densité» actuelle du réseau terroriste international. Les États-Unis ont maintenu en 2009, Al Qaïda au Maghreb sur la liste des organisations terroristes étrangères conformément à la section 219 de la loi sur l’immigration et la nationalité. Cette décision, annoncée en octobre dernier par le département d’État, avait été prise en consultation avec le département de la Justice, le département du Trésor et d’autres agences américaines spécialisées. Le département d’Etat avait, par ailleurs, relevé qu’ Al Qaïda au Maghreb a élargi le rayon de ses opérations au-delà du territoire algérien en intensifiant ses attaques au nord du Mali, au Niger et en Mauritanie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *