La mendicité des mineurs

La Fédération marocaine pour la protection de l’enfance et l’émancipation de la famille a organisé, vendredi et samedi derniers dans la province de Khémisset, un colloque sur «la mendicité des mineurs en contradiction avec les aspirations de la société marocaine».
Lors de cette manifestation, à laquelle ont pris part plusieurs experts et spécialistes dans les domaines législatif, social, pédagogique et culturel, le phénomène de la mendicité, sous toutes ses formes, et ses causes, directes ou indirectes, ont été à l’ordre du jour. Les participants ont souligné que ce phénomène, qui ne cesse de prendre de l’ampleur et prolifère dans les différentes villes du pays, nécessite un traitement sérieux. Et d’appeler à une contribution effective de la société civile à la lutte contre la prolifération de ce fléau.
La propagation du phénomène, ayant des répercussions négatives sur la société, ont-ils soulevé, impose la multiplication des efforts de toutes les composantes de la société, associations actives dans la société civile, les autorités publiques et la cellule de base, la famille. Ils ont également mis l’accent sur la nécessité d’élaborer un plan d’action fondé sur la solidarité sociale et une «réelle volonté politique» impliquant aussi bien les départements gouvernementaux concernés que les associations actives dans le domaine de la protection de l’enfance. Dans ce sens, le président de la Fédération marocaine pour la protection de l’enfance et l’émancipation de la famille, Mohamed Belamkadem a souligné l’importance de la réalisation des études sur le phénomène de la mendicité des mineurs sur le terrain. Et d’ajouter que la fédération est en train de préparer une étude en la matière.
Il est à souligner que la Fédération marocaine pour la protection de l’enfance et l’émancipation de la famille a pour mission d’offrir des prestations sociales et éducatives au profit des enfants délinquants ou ceux menacés par la délinquance, ainsi que l’organisation de plusieurs activités éducatives, culturelles et sportives et l’intervention auprès des différents établissements pour assurer aux enfants un avenir meilleur.
Il faut dire dans ce cadre que la mendicité des mineurs est un phénomène social qui ne touche pas uniquement le Maroc. Selon des chiffres des organisations non gouvernementales internationales, pas moins de 100 millions de mendiants mineurs existent à travers le monde, notamment en Afrique et en Amérique latine. Seulement au Maroc, où la société est caractérisée par la solidarité, ce phénomène commence à être exploité par des esprits malveillants en le transformant en profession qui rapporte beaucoup d’argent en peu de temps et sans déployer d’efforts. Ainsi des femmes, en provenance de la campagne, louent des petits enfants et se positionnent dans des coins à forte affluence, devant les boulangeries et aux parages des mosquées. D’autres portent toujours les habits de deuil comme quoi, elles viennent de perdre leur mari. Ces mendiants professionnels barrent la route aux vrais mendiants, nécessiteux. Pour attaquer le phénomène de la mendicité, il s’avère donc nécessaire de mettre un terme au professionnalisme dans ce sens qui ne fait que ternir l’image du pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *