La mode au masculin

«J’ai toujours aimé la mode, les vêtements, et le dessin en particulier. Styliste, c’est ce que j’ai toujours voulu être, j’ai même interrompu sciemment mes études, un peu avant le bac, pour mettre mes parents devant le fait accompli : pour eux, le stylisme était considéré comme marginal, j’ai eu du mal à les convaincre, mais j’y suis parvenu.
J’ai fait mes études au collège Lasalle, le programme était assez riche et diversifié, on étudiant entre autre l’histoire du costume, la psychologie des couleurs, l’illustration et même le marketing…
 l’obtention de mon diplôme j’ai travaillé comme conseiller style dans un magasin de vêtements haut de gamme avant de m’envoler pour Qatar où j’ai été directeur artistique dans une maison de couture spécialisée dans les robes de soirées et de mariées. Je reviens aujourd’hui pour sortir ma propre collection. Bien qu’il y ait de bonnes initiatives et des encouragements pour la création marocaine, il reste beaucoup à faire, malheureusement, nous n’avons pas une association de styliste pour nous aider à mieux nous exprimer, nous donner des opportunités pour faire valoir notre potentiel et nous faire connaître.
Il y’a une grande déception chez les stylistes, on ne fait pas assez confiance à leurs créations surtout pour la mode contemporaine, ce qui les pousse à s’exporter ailleurs. Nous restons victimes de la mode européenne pourtant, nous avons tous les moyens, techniques et financiers pour créer nos propres marques, nationales et les exporter vers l’étranger, n’oublions pas que ces derniers confectionnent leurs vêtements dans certaines de nos usines.
Aujourd’hui, le caftan marocain par exemple, et reconnu à travers le monde entier comme tenue haute couture. Et je pense qu’avec un minimum de bonne volonté et de savoir faire, en utilisant des matières plus raffinées et des modèles mieux élaborés, on pourra sans difficulté créer une ligne de vêtement marocaine à la hauteur de celles européennes.

• Propos recueillis par F.Z.H.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *