La police de Rabat ratisse large

A la proche des fêtes de fin d’année, la police de la wilaya de Rabat a entamé depuis quelques jours une grande compagne d’assainissement appelée « Coup de Poing » qui s’est soldée par l’arrestation de 1.214 délinquants et autres individus ayant commis des infractions de diverses catégories. Une grande surveillance sur tous les lieux de culte qu’ils soient chrétiens ou juifs, les ambassades, plus particulièrement celle des USA et de la Grande-Bretagne et le centre-ville où quatre barrages de couverture de groupes multiplient d’effort pour le maintien de la sécurité. Ont pris part à cette compagne, les éléments de la police judiciaire, la police de tous les districts de la wilaya et un grand nombre d’agents d’intervention prêts à tout moment à prendre part dans des actions portant atteinte à la sécurité et à l’ordre public. Le nombre des interpellés se divise comme suit : 390 personnes arrêtées pour divers vols, 262 pour ivresse et tapage nocturne, 16 dealers pour trafic de stupéfiants et huit autres pour consommation de Haschich. A ce propos, trente kilogrammes de chira ont été saisis par la brigade des stups. Il y’a eu aussi le démantèlement de trois dangereuses associations de malfaiteurs ayant commis plus de trente opérations d’agression à l’aide d’armes blanches et plusieurs vols avec violence. La première bande est composée de deux délinquants notoires déjà condamnés à maintes reprises pour des délits d’atteinte aux biens et aux personnes. Les deux malfaiteurs maltraitaient sur leurs victimes avant de les dépouiller. A leur actif sept opérations de vols avec violence. La seconde bande est composée de deux tôlards ayant perpétré douze opérations de vols à main armée suivies de coups et blessures. Ces derniers ont été arrêtés en flagrant délit d’agression sur la personne d’une femme qui avait refusé de se laisser faire. La troisième association se compose de trois bandits auxquels on reproche d’être fourrés dans onze opérations d’agression. Parmi leurs victimes, des fonctionnaires de la Sûreté nationale, qui ont été agressés au cours de l’exercice de leur fonction. A noter aussi le nombre des procès verbaux qui a dépassé 1.620 amendes pour diverses infractions et les 105 voitures qui ont été conduites en fourrière. Dans le même cadre, 426 infractions pour fraude ont été identifiées et leurs auteurs arrêtés. Certes, il y’a eu d’autres arrestations de personnes impliquées dans d’autres affaires de faux papiers et dans des délits mineurs, mais, ce qui est certain et judicieux, est d’admettre qu’il s’agit d’une compagne de grande envergure.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *