La politique du tourisme au Maroc expliquée aux italiens

Le ministre de l’Economie, des finances, de la privatisation et du tourisme, Fathallah Oualalou, a exposé, samedi dernier, les grandes lignes de la politique touristique nationale aux participants au 38-ème congrès de la Fédération italienne des Agences de voyages (FIAVET), réunis du 23 au 26 mai à Marrakech.
Dans une déclaration à la presse, M. Oualalou a indiqué avoir exposé, aux 555 voyagistes italiens, la démarche dynamique définie en janvier 2001 et tendant à accueillir 10 millions de touristes à l’horizon 2010, et présenté dans ce cadre les ambitions du Maroc en matière d’investissement relatives notamment à la création de grands sites aussi bien balnéaires que touristiques dans des villes telles Marrakech, Agadir, Fès.. Il a également fait part de la détermination du royaume à développer d’autres produits (tourismes de campagne, de montagne, du Sahara et des affaires et de congrès). «Nous devons tout faire pour améliorer l’attractivité de notre pays vis-à-vis du marché italien qui reste un grand marché émetteur», a-t-il dit, soulignant que la tenue de ce congrès à Marrakech, une semaine après la visite au Maroc du président Azeglio Ciampi, constitue une preuve de confiance en le royaume.
Evoquant les événements du 11 septembre dernier qui ont eu un impact négatif sur l’industrie touristique mondiale, le ministre a relevé que le Maroc a été moins affecté par ces événements en raison de l’image que le royaume dégage en tant que pays de tolérance, stable et ouvert sur le monde et les autres cultures.
Après avoir, par ailleurs, mis en relief la contribution de la communauté marocaine établie en Italie au développement de ce pays, M. Oualalou a fait remarquer que cette communauté constitue en fait « un pont culturel et humain » entre Rabat et Rome.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *