La promotion de la femme marocaine devant L’ONU

La question de la promotion de la femme est au centre de l’action gouvernementale au Maroc, a souligné, mercredi à New York, Najah Rhardisse du secrétariat d’Etat chargé de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées, lors d’un débat à l’Assemblée générale de l’ONU.  Mme Rhardisse a rappelé les nombreuses mesures entreprises par le Maroc pour l’amélioration de la situation de la femme, mettant en relief la dynamique que connaît le Royaume en matière de droits de l’Homme et de consolidation de la démocratie.  En ce sens, elle a évoqué les mécanismes et institutions mis en place pour la promotion des droits humains et de la femme comme la création de Diwane Al madalim, du Conseil consultatif des droits de l’homme et de l’Instance équité et réconciliation (dont le mandat est venu à échéance en novembre 2005), soulignant la mise en place d’une stratégie nationale qui intègre la question genre dans les politiques et programmes de développement.
 Elle a ajouté que les réformes menées par le Maroc dans le but de bâtir une société fondée sur les principes de l’égalité et de responsabilité entre les femmes et les hommes dans le respect des valeurs civilisationnelles et islamiques de la société marocaine et en conformité avec les conventions internationales ont été couronnées par l’adoption d’un nouveau code de la famille et la révision récemment du code de la nationalité.  Mme Rhardisse a, en outre, relevé les mesures prises pour améliorer la représentation de la femme au parlement à travers le système des quotas et les actions entreprises en partenariat avec la société civile pour mettre fin, notamment, à la violence contre les femmes. Elle a, enfin, indiqué que l’Initiative nationale pour le développement humain.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *