La protection civile se réorganise

La protection civile se réorganise

Le Conseil de gouvernement, qui se tient aujourd’hui sous la présidence du Premier ministre, devait examiner et adopter un projet de décret modifiant et complétant le Dahir du 15 décembre 1997 relatif à l’organisation et aux attributions du ministère de l’Intérieur. Ce changement législatif concerne plus particulièrement la direction de la Protection civile qui se trouvera investie de nouvelles missions.
Sont notamment concernés par cette modification les articles 36 et 37  dudit Dahir. Ainsi, ce projet de décret présente la Direction de la Protection civile comme étant un "organisme national de réflexion, de recherche, d’étude, de conseil et d’intervention pour la protection des personnes et des biens dans tous les cas". Les quatre missions dont est investie cette direction devront désormais passer à dix pour englober la prévention des risques industriels, technologiques et urbanistiques, mais aussi la contribution à l’élaboration et à l’application des textes législatifs et organisationnels entrant dans le cadre de la gestion des risques. Les missions de la Direction de la Protection civile se trouvent aussi élargies en matière de sensibilisation et de formation des habitants, mais aussi pour l’organisation et l’encadrement des actions bénévoles et de partenariat. La Direction de la Protection civile, en vertu de ce projet de décret, se retrouve avec une nouvelle organisation comprenant sept divisions dont l’école et d’un centre national de lutte antiacridienne. Ce dernier est décliné en trois services dédiés, entre autres, aux recherches et aux interventions, aux équipements et à l’intendance.
Ce projet de décret prévoit également une division dédiée aux études, à la prospection et à la planification. Cette division se répartit en quatre services dont un est chargé de la gestion des risques et des plans de secours.
L’histoire de la Protection civile au Maroc remonte à 1955. En 1964, une commission supérieure de la Protection civile a été créée auprès du Premier ministre. Il a fallu attendre 1997 pour voir l"ancienne Inspection de la Protection civile hissée au rang de Direction au sein du ministère de l’Intérieur. C’est le Premier ministre qui a la responsabilité de la définition de la politique générale de la Protection civile. L’exécution de cette politique, au niveau de l’administration centrale, revient au ministère de l’Intérieur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *