La radiothérapie combinée à un traitement hormonal réduit la mortalité

La radiothérapie combinée à un traitement hormonal réduit la mortalité

La radiothérapie combinée à un traitement hormonal réduit de 43% le risque de mortalité d’hommes atteint d’un cancer localisé et avancé de la prostate, selon une étude clinique dont les résultats ont été annoncés dimanche. «Cet essai clinique de phase 3 va remettre en question le dogme actuel de traitement selon lequel seule l’hormonothérapie suffit pour traiter des cancers localisés et avancés de la prostate», a souligné le Dr Padraig Warde, directeur adjoint du programme de médecine radiologique à l’hôpital universitaire de Toronto (Canada), principal auteur de cette recherche. «Nous avons observé que les hommes ayant reçu un traitement combiné vivaient plus longtemps et avaient moins de probabilités de mourir de leur cancer de la prostate», a-t-il ajouté dans sa présentation à la 46e conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) réunie ce week-end à Chicago (Illinois, nord).Environ 20% des hommes atteints d’un cancer de la prostate sont dans la même situation que les participants à cet essai clinique. «Ces résultats laissent penser que l’ajout de la radiothérapie au traitement du cancer de la prostate chez ces patients pourrait devenir une partie de la thérapie standard», a poursuivi ce médecin. Pour cet essai clinique, 602 patients pris au hasard ont été traités avec une hormonothérapie seule et 603 ont, en plus, suivi une radiothérapie. Après sept ans, 66% des hommes du premier groupe étaient encore en vie comparativement à 74% dans le second groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *