La RAM renforce son dispositif : 100 vols pour plus de 14.000 pèlerins

La RAM renforce son dispositif : 100 vols pour plus de 14.000 pèlerins

La Royal Air Maroc ( RAM) a ainsi lancé ses vols depuis le lundi 31 août, dans le cadre de la phase aller qui se poursuivra jusqu’au 17 septembre. Quant à la phase retour, celle-ci est programmée du 27 septembre au 16 octobre. Au total, la compagnie nationale assurera le transport d’un peu plus de 14.000 pèlerins. A cet effet, 50 vols seront programmés pendant la phase aller dont 37 à destination de Jeddah et 13 à Médine. Dans un communiqué publié mardi, la RAM précise  que la plupart de ces vols seront opérés par des avions long courrier.

«Outre les B.767 et B.747, la compagnie mobilisera le B.787 (acquis récemment) pour le transport des pèlerins», indique la RAM. Les vols seront opérés depuis huit villes à savoir Casablanca, Rabat, Fès, Tanger, Oujda, Nador, Agadir et Marrakech. Quant aux pèlerins en provenance des régions de Laayoune, Errachidia, Ouarzazate et Tinghir (un peu plus de 1.000), ils seront acheminés vers l’aéroport Al Massira d’Agadir et l’aéroport Mohammed V de Casablanca sur des vols opérés en B.737 pour emprunter ensuite les vols à destination des Lieux Saints.

Pour le succès de cette opération, la RAM a mis en place un dispositif de renfort pour permettre le transport des pèlerins dans les meilleures conditions. Outre la mobilisation d’avions gros porteurs, qui offrent les meilleures conditions de confort et de sécurité, la compagnie a renforcé les ressources humaines affectées à cette opération, notamment au niveau des aéroports marocains et saoudiens. La compagnie  a également renforcé ses équipes à Meque, Jeddah et Médine pour assister les pèlerins marocains et leur faciliter les démarches et procédures relatives au transport.

Rappelons que cette année, les frais de pèlerinage ont atteint 30.342,45 dirhams, soit 11.899 rials saoudiens (avec un taux de change de 1 rial saoudien pour 2,55 dirhams marocains). L’ensemble des frais du pèlerinage serviront ainsi à  payer les frais de logement à La Mecque et à Médine, les frais de transport en Arabie Saoudite, et les frais d’autres services généraux et additionnels. Le département d’Ahmed Taoufiq avait  précisé auparavant qu’aucune augmentation des frais n’a été enregistrée cette année en comparaison avec l’année précédente.

Toutefois, le ministère des habous et des affaires islamiques avait relevé que «la hausse de 0,34 dirhams du taux de change du rial saoudien a eu pour conséquence une augmentation de 4.045,66 dirhams, ce qui s’est répercuté négativement sur le reliquat du montant mis à disposition des pèlerins qui est devenu 2.856,55 dirhams». Et d’ajouter que :  «sans cette hausse du taux de change du rial saoudien, comme étayé auparavant, le reliquat du montant mis à disposition des pèlerins serait resté le même que l’année précédente soit 6.902,21 dirhams».

À l’instar de l’année précédente, la Commission royale chargée du pèlerinage a appliqué  la décision des autorités saoudiennes stipulant la réduction du quota attribué au Maroc de 20%, soit 25.600 pèlerins au lieu de 32.000.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *