La région Fès-Meknès veut réduire l’analphabétisme de 20% à l’horizon 2021

La région Fès-Meknès veut réduire l’analphabétisme de 20% à l’horizon 2021

Le Conseil régional de Fès-Meknès a approuvé, lundi, en session ordinaire du mois de mars, une convention de partenariat portant sur la mise en œuvre d’un plan régional intégré pour réduire l’analphabétisme de 20% dans la région à l’horizon 2021.

Conclue entre le Conseil régional et l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme, cette convention vise à renforcer la coordination entre les deux parties pour la réalisation d’actions communes, notamment en matière de lutte contre l’analphabétisme, de formation et d’emploi, dans la perspective de consolider le processus de développement régional.

Cet accord, qui porte également sur l’échange des expertises, des informations et des publications en la matière et l’organisation de manière conjointe de sessions de formation et de rencontres spécialisées, est l’une des trois conventions relatives au domaine social et de la coopération internationale approuvées à cette occasion. Lors de cette session, une autre convention de partenariat entre le Conseil régional, le ministère de l’intérieur représenté par la direction générale des collectivités locales, et ONU-femmes, a également été adoptée.

Elle concerne l’accompagnement du Conseil régional de Fès-Meknès dans le suivi de la mise en œuvre des engagements internationaux du Royaume, des dispositions constitutionnelles et de la loi organique sur les régions, notamment en ce qui concerne la gouvernance territoriale en matière d’approche genre. La troisième convention concerne l’établissement d’un cadre de partenariat entre les régions Fès-Meknès et Occitanie (France) dans les domaines de l’agriculture, de l’agroalimentaire, du numérique, de la préservation du patrimoine culturel et historique, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Cet accord s’inscrit dans le cadre des efforts d’ouverture de la région de Fès-Meknès sur d’autres régions en dehors du Royaume, dans le but de renforcer les liens d’amitié et de coopération entre le Maroc et la France.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *