La responsabilité historique des médias

Dans son message, le Souverain a annoncé deux décisions Royales visant à promouvoir le développement du champ médiatique national, et a rappelé deux éléments essentiels du rôle que devrait jouer la presse nationale en cette étape importante de l’Histoire du Maroc.
La première initiative Royale consiste en la création du « Grand Prix National de la Presse ». Une décision qui a été immédiatement saluée par tous les journalistes. « Nous savons que notre pays recèle d’immenses talents dans ce domaine. Afin que les efforts individuels et collectifs soient connus et reconnus, et que l’ensemble de la profession puisse être honoré, Nous avons décidé qu’à l’occasion de la célébration annuelle de cette journée, soit attribuée, dès novembre 2003, une distinction nationale annuelle qui portera le titre de « Grand Prix National de la Presse », a dit Sa Majesté le Roi.
La deuxième décision Royale annoncée dans le message du Souverain est celle relative à la réactualisation du dispositif d’aide de l’Etat à la presse. « Cette réflexion devrait notamment porter sur une réactualisation du dispositif d’aide de l’Etat à la presse, l’encouragement et l’incitation à l’investissement dans le secteur, ainsi que les voies à prospecter en vue de favoriser l’émergence d’une presse régionale de qualité», a dit le Souverain.
S’agissant du rôle de la presse, S.M. le Roi a mis l’accent sur la liberté et la responsabilité, deux valeurs sans lesquelles il ne saurait y avoir de reconnaissance de la nécessaire crédibilité des médias et du véritable rôle qui leur échoit dans notre vie publique. « Liberté et responsabilité sont ainsi les deux piliers de votre sacerdoce. Puissiez-vous les exercer avec courage, sagesse et objectivité, armés de la vertu première, celle du discernement », a dit le Souverain à l’adresse des journalistes. Le Souverain a par ailleurs qualifié la presse nationale de « partenaire incontournable de l’édification de la démocratie dans notre pays ». Une qualification qui résume la véritable responsabilité des médias nationaux et la mission qui leur incombe.

•O.M.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *