La santé et la sécurité maritime en débat à Asilah

La santé et la sécurité maritime en débat à Asilah

Quelque 80 experts et médecins y prennent part

Après Barcelone, Paris et Panama, Asilah a été choisie pour accueillir, les 2 et 3 novembre, les travaux du douzième Congrès hispano-francophone de médecine maritime sous le thème «La prise en charge sociale des marins». Et à l’instar des onze précédentes éditions, ce congrès sera marqué par son contenu scientifique spécifique et son importance comme lieu d’échange d’idées, de connaissances et d’expériences sur cette discipline médicale. Selon les organisateurs, cet événement verra la participation de quelque 80 experts et médecins nationaux et internationaux des gens de la mer, venus essentiellement des pays francophones et hispanophones, et ce pour débattre des différents sujets en rapport avec la santé et la sécurité maritime. Organisé par la Société marocaine de médecine maritime (SMMM) en partenariat avec la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée (CPMM), cet événement garde le même objectif que les précédentes éditions, à savoir la contribution «au développement et la promotion des connaissances et recherches dans cette discipline en vue de l’amélioration de la santé des gens de la mer et la sécurité maritime», souligne le président de la SMMM, Tarik Ghaïlan.

Il est à noter que la globalité des travaux de ce congrès sera tenue aux locaux du Centre Hassan II des rencontres internationales d’Asilah, et ce en présence des représentants des deux associations française et espagnole de médecine maritime ainsi que ceux de l’Institut de santé des gens de la mer de New York. Le programme de la première journée de cette douzième édition comporte en séance d’ouverture officielle des communications libres et des présentations sur des essais, des expériences et les avancées que connaît le secteur. Elles seront suivies de deux tables rondes autour des thèmes en rapport avec l’objectif principal du douzième congrès, dont celui de l’amélioration de la prise en charge sociale des gens de la mer. Les organisateurs consacrent la deuxième journée à la tenue de trois ateliers d’information et de formation autour des thèmes portant particulièrement sur la santé du marin pêcheur, la qualification de la médecine en plongée et la vaccination dans le milieu maritime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *