La scolarisation en milieu rural

Mardi dernier, le ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, M. Habib El Malki, a présidé, à Kelaât Sraghna, l’ouverture d’une rencontre nationale sur les défis que pose l’éducation en milieu rural.
Lors de cette rencontre, le ministre a estimé que l’intégration de l’école dans son environnement immédiat constitue la voie idoine pour combattre les entraves qui empêchent une meilleure scolarisation en milieu rural.
Il a, en outre, souligné que pour réussir cette intégration, toutes les composantes du système éducatif doivent s’adapter aux réalités régionales. Ce qui milite, a-t-il dit, en faveur de la conjugaison des efforts de tous les acteurs locaux pour pouvoir rompre l’isolement géographique et culturel de l’école en milieu rural.
S’agissant des finalités du projet pilote de l’éducation en milieu rural, le ministre a expliqué qu’elles vont de pair avec les orientations générales de la charte nationale de l’éducation et de la formation, notamment celles qui visent à faire de l’établissement éducatif une institution intimement liée à son environnement et à associer les opérateurs locaux à la réforme et à une décentralisation profonde du système éducatif.
De son côté, le représentant du résidant PNUD au Maroc, M. Emmanuel Dierckx de Casterle, a passé en revue la coopération fructueuse entre son organisme et le ministère de l’Education nationale en vue d’aider à la réforme du système éducatif au Maroc, souhaitant que cette rencontre aboutisse à des conclusions de nature à renforcer cette expérience pour réduire les disparités entre le monde rural et le milieu urbain, notamment en matière de scolarisation de la fille rurale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *