La SDL Casa Développement recrutera en priorité les employés de PAG Parking

La SDL Casa Développement recrutera en priorité les employés de PAG Parking

La société espagnole a cessé ses activités le 26 avril 2017 

Le contrat de gestion déléguée conclu entre la commune urbaine de Casablanca et la société PAG Parking, gestionnaire à péage dans la zone de Sidi Belyout, a pris fin le 26 avril 2017. A compter du 27 avril, la nouvelle gestion de l’espace urbain a été accordée à la société de développement local «Casa Développement». Il faut rappeler que cette décision avait été prise lors de la session du 27 octobre 2016 du conseil de la ville.

Les élus avaient décidé de ne pas renouveler le contrat de PAG Parking qui expire en 2017. La gestion du stationnement à péage dans la zone de Sidi Belyout (8.000 places) devrait   être confiée à la SDL Casa Développement.  A ce sujet, la commune de Casablanca avait adressé le 15 avril 2017 un avis au public faisant état de ce changement. «Le président de la commune de Casablanca tient à informer les résidents de l’arrondissement communal de Sidi Belyout et les usagers des voies publiques de cet arrondissement que le contrat liant la commune à la société PAG Parking, concessionnaire du service de stationnement payant au niveau de cet arrondissement, expire le 26 avril 2017.

A compter du 27 avril 2017, ce service sera assuré par notre société de développement local «Casa Développement», et ce, dans le cadre de son mandat et des dispositions de l’arrêté fiscal communal en vigueur», peut-on lire. Quant au sort des employés de PAG Parking, une source au conseil de la ville nous a indiqué que «nous avons demandé à Casa Développement de recruter en priorité les  employés de PAG Parking et ce afin qu’ils ne soient pas lésés». Toujours selon notre source, le recrutement ne sera pas automatique étant donné que le recrutement s’effectuera selon des critères établis par la nouvelle société gestionnaire. «Ces salariés peuvent toujours poursuivre en justice la société PAG Parking pour la  non régularisation  de leur situation vis-à-vis des organismes de protection sociale», signale  notre source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *