La sécurisation des voies ferrées est en marche

La sécurisation des voies ferrées est en marche

L’objectif de suppression de 180 passages à niveau presque atteint

Afin d’accompagner ce programme de sécurisation des PN et pour canaliser les usagers piétonniers vers les points de franchissement sécurisé, l’ONCF travaille sur la réalisation des clôtures des emprises ferroviaires ainsi que la construction de passerelles pour piétons.

Les points de croisements de la voie ferrée avec la route (Passages à niveau : PN) constituent un souci permanent de sécurité pour l’ensemble des gestionnaires des réseaux ferrés et des routes à travers le monde qui célèbrent le 2 juin de chaque année la journée internationale de sensibilisation à la sécurité aux passages à niveau et emprises ferroviaires (ILCAD). Renforcer la connaissance des passages à niveau et du risque et accentuer la prévention constituent certaines des pistes de solutions pour sécuriser ces points de croisements dangereux. En termes de chiffres, le Maroc a consacré 1,5 milliard de dirhams au programme de sécurisation des voies ferrés. Compte tenu du danger qui accompagne le franchissement des passages à niveau (PN) sans respect de la signalisation routière et la traversée de la voie ferrée en rase campagne, l’ONCF a entamé ce programme qui a déjà atteint dans sa réalisation un stade d’avancement élevé (94 %).

En effet, ce projet avait été présenté en 2012 dans l’objectif de remplacer 180 passages à niveau prioritaires (fort trafic aussi bien routier que ferroviaire) par des ouvrages d’art (OA) ou par des aménagements et déviations des circulations vers des franchissements existants. La deuxième préoccupation majeure a été de sécuriser la traversée de la voie ferrée sur les passages à niveau de deuxième priorité, en les équipant par des Systèmes d’annonce et de fermeture automatique (SAFA). Le troisième volet consiste à la sensibilisation des usagers. Afin d’accompagner ce programme de sécurisation des PN et pour canaliser les usagers piétonniers vers les points de franchissement sécurisé, l’ONCF travaille sur la réalisation des clôtures des emprises ferroviaires ainsi que la construction de passerelles pour piétons.

Selon l’ONCF, le nombre d’accidents est passé de 47 en 2011 à 6 en 2017. Il a donc été procédé à la suppression de 170 passages à niveau sur 180 prévus et leur remplacement par des ouvrages de franchissement ainsi que l’équipement de 205 passages à niveau non gardés sur les 260 prévus avec un système de fermeture automatique des barrières. Par ailleurs, il a également été procédé à la construction de plus de 960 km de clôture sur un linéaire de 1.200 km programmé en plus de la réalisation de 15 passerelles pour piétons sur 55 prévues, sachant que les travaux sont en cours pour les 40 restantes.

Pour faire face aux accidents des passages à niveau, l’Office national des chemins de fer a mis en place une campagne avec la diffusion de messages radiophoniques de sensibilisation et d’information en langue arabe sur les chaînes nationales et également en gares et à bord des trains. Parallèlement à cela, plusieurs projets et initiatives ont été mis en œuvre en 2017 visant le renforcement des systèmes de management, aussi bien de la sécurité que de la sûreté, afin de rehausser le niveau des performances selon une démarche systémique et proactive. Dans le cadre du management de la sûreté, l’Office a opté pour une politique visant à prévenir et lutter contre les actes de malveillance à l’encontre des personnes, des biens afin d’assurer un service de transport sûr et sécurisé, tout en accompagnant l’évolution de son activité de transport.

Une plateforme intégrée des différents systèmes de sûreté a été élaborée (vidéosurveillance, détection d’intrusion et contrôle d’accès, applicatifs SI Sûreté) et ce, en vue de disposer d’une gestion centralisée des ressources et moyens dédiés à la sûreté des sites et trains. A ce titre, le Centre national de la sûreté (CNS) a été aménagé et le système de vidéosurveillance a été mis en place.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *