La sécurité routière en question

Le Comité National de Prévention des Accidents de la Circulation (CNPAC) et l’Association Marocaine Permanente des Congrès de la Route (AMPCR) organisent les 18 et 19 mars 2002 à Rabat le 4-ème colloque national sur la sécurité routière sous le thème « sécurité routière? réalités et perspectives pour une meilleure stratégie ».
Ce colloque, organisé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, vise à cerner la problématique actuelle de l’insécurité routière au Maroc en procédant notamment à un diagnostic organisationnel global en matière de sécurité routière et à une évaluation des contre-mesures entreprises au cours de la dernière décennie.
Cette rencontre se propose également d’interpeller tous les décideurs à la nécessité de faire de la sécurité routière une priorité du gouvernement qui aura à charge de mettre en oeuvre une stratégie intégrée et pérenne, comme elle ambitionne d’oeuvrer pour une nouvelle prise de conscience afin que soient institutionnalisées des relations fructueuses entre tous les intervenants dans le domaine de la sécurité routière dans un cadre concerté et bien défini de coordination.
Les principaux thèmes de ce colloque sont : « accidents de la circulation? situation et tendances », « sécurité routière? dimension stratégique et organisationnelle », « contre-mesures? efficacité et limites au cours de la dernière décennie », «contrôle et audit? enjeux majeurs», « quelle stratégie de sécurité routière pour le troisième millénaire ? ».
Il est à souligner dans ce cadre que les routes nationales continuent de faire des victimes et d’importants dégâts matériels. Chaque semaine le bilan interpelle à plus d’un titre.
La dernière semaine du mois de janvier, dix-sept personnes ont été tuées et 881 blessées dont 59 grièvement, dans 717 accidents corporels enregistrés à l’intérieur du périmètre urbain.
L’inadvertance des piétons et des automobilistes, le non-respect du code de la route et la conduite en état d’ivresse sont les principales causes de ces accidents.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *