La signification profonde de «l’opération ramadan 1422»

La Fondation Mohammed v pour la solidarité a organisé pour la quatrième année consécutive «l’opération Ramadan». Opération qui consiste à distribuer des repas de rupture de jeûne et des denrées alimentaires aux personnes et aux familles nécessiteuses. À ce jour, indique le communiqué de la Fondation, plus de 1.300.000 repas ont été distribués dans les périmètres urbains et plus exactement dans 71 villes marocaines. 44.550 familles ont bénéficié de ces repas. Dans plusieurs villes, la demande dépassait les disponibilités réservées à chaque centre, obligeant les comités de supervision de l’opération, à réaménager les repas pour faire face aux flux. Pour ce qui est du rural, l’opération a porté sur la distribution de denrées alimentaires. Pour le cas d’espèce, la Fondation a distribué 8.128 tonnes de farine, 2 millions de litres d’huile, 1.625 tonnes de sucre et 101 tonnes de thé. Cette distribution a bénéficié à 406.400 familles, soit 2.032.000 bénéficiaires répartis sur 1.266 communes. La Fondation a également associé, pour la première fois dans le monde rural, les bénéficiaires de l’opération à la production des articles que nécessitent son organisation, joignant ainsi l’assistance à l’octroi de ressources durables. M. Mohamed Azami, membre du Conseil d’Administration de la Fondation Mohammed V pour la solidarité a souligné les significations profondes de «l’opération ramadan» qu’organise la Fondation depuis quatre ans. Il a affirmé que «l’opération Ramadan» n’est pas une action qui se limite au mois sacré, mais s’inscrit plutôt dans le cadre de projets de développement économique visant à améliorer le niveau des catégories ciblées par la Fondation, mettant en exergue la haute sollicitude dont Sa Majesté le Roi entoure cette opération que le Souverain supervise personnellement, donnant ainsi une grande portée à l’action de solidarité en associant notamment la société civile. La Fondation Mohammed V pour la solidarité, a-t-il dit, a acquis une expérience dans la gestion de cette grande opération, ajoutant qu’elle a adopté des procédures précises pour assurer la bonne gestion et la bonne distribution des produits, notamment dans les régions éloignées. L’action de la Fondation, a rappelé M. Azami, vise depuis la création de cette institution, à s’occuper des démunis mais aussi de personnes ayant des capacités humaines leur permettant de vivre décemment s’ils disposent de moyens financiers. Et d’ajouter que la Fondation a contribué à la création de cinq coopératives dans les villes de Taza, Taounate et dans les provinces de l’Oriental, dans le but de stimuler certains métiers d’artisanat local et de permettre aux populations cibles d’avoir un revenu stable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *