La solidarité par le développement durable

Le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, du développement social et de la solidarité, Abbas El Fassi, a indiqué que l’entraide nationale a élargi le champ des actions de partenariat avec les associations actives dans le domaine de lutte contre la pauvreté et la marginalisation.
Intervenant lors du Conseil d’administration de l’entraide nationale, qu’il a présidé mercredi à Rabat, M. El Fassi a exalté la haute sollicitude dont SM le Roi entoure l’action sociale en vue de la consécration de la culture de la solidarité sur la base du développement durable visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion. Le ministre s’est également félicité du soutien matériel, administratif et d’encadrement apporté par la direction de l’entraide nationale aux établissements de bienfaisance, ce qui a contribué à l’amélioration des conditions d’hébergement des pensionnaires. Il a, en outre, indiqué que les établissements de formation relevant de l’entraide nationale ont réalisé de nets progrès ces dernières années, comme en témoignent l’accroissement du nombre de jardins d’enfants et la création de nouvelles branches au niveau des centres de formation en coordination avec le marché de l’emploi, notamment les PME.
De son côté, Mohamed Talbi, directeur de l’Entraide nationale, a fait savoir que le nombre de bénéficiaires des établissements relevant de cette institution a atteint 109.592, notant qu’elle a signé 60 conventions de partenariat avec des ONG actives dans le domaine social en 2001.
Les 373 établissements de bienfaisance, sous tutelle de l’entraide nationale, ont vu le nombre de leurs pensionnaires atteindre quelque 35.000, a-t-il ajouté.
Quant au nombre de filles, qui ont bénéficié en 2001 des prestations des 620 centres de formation, il s’est établi à 27.869 encadrées par 2.947 monitrices, a-t-il précisé, signalant que 22 centres ont été créés en 2002.
L’entraide nationale gère 17 centres de qualification professionnelle avec 1.278 stagiaires et 34 centres de formation graduelle comptant 2.167 bénéficiaires en 2001-2002.
Cet établissement public, créé en 1957, fournit également des dons en nature à 147 coopératives et associations s’occupant de personnes handicapées. Ces dons, évalués à 6,4 millions de dirhams, bénéficient à 4.101 familles par an.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *