La thyroïde et ses dysfonctionnements

En forme d’un papillon, la thyroïde est une glande située à la base du cou, en avant de la trachée et de l’œsophage. Elle pèse environ 20 à 30 grammes. La thyroïde produit des hormones indispensables à l’équilibre de l’organisme à savoir la Triiodothyronine (T3) et la Tetraiodothyronine (T4). Une mauvaise fonction de cette glande peut être à l’origine de troubles qui motivent un avis médical. Après examen, le médecin demandera un bilan à la recherche d’une anomalie fonctionnelle ou organique comme des perturbations biologiques ou apparition d’un nodule (une petite boule). Le dysfonctionnement de la thyroïde entraîne différents symptômes. En cas d’hyperthyroïde, les signes sont des palpitations (accélération du rythme cardiaque) avec hyperactivité, état d’excitation, d’agressivité et de nervosité. La peau est chaude parfois en sueur. L’amaigrissement est fréquent et la fatigue permanente. Les examens de laboratoire montrent une augmentation des T3 et T4 entre autres.
L’hypothyroïdie se caractérise par la fatigue, une diminution de la libido (appétit sexuel), frilosité (sensibilité au froid), crampes et douleurs musculaires, fourmillements des mains et des pieds, diminution du rythme cardiaque. Dans ce cas, on aura plutôt une diminution des T3 et T4 entre autres. Parfois, on relève des anomalies organiques. Un nodule de la thyroïde peut être précisé à l’échographie. Il est de nature tissulaire ou kystique. Dans 95 % le nodule sera bénin et les différents examens permettent de dire s’il relève d’un traitement chirurgical.
Quand il est cancéreux, son traitement permet de le guérir définitivement 9 fois sur 10. Parfois, la thyroïde augmente de volume sans perturbations biologiques. Le médecin préconisera soit un traitement ou une simple surveillance régulière. Si le goitre est très volumineux et gênant, la chirurgie sera conseillée. On parle de goitre multi-nodulaire quand la thyroïde augmente de volume avec apparition de plusieurs nodules identifés aux examens complémentaires : échographie et scintigraphie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *