La typhoïde frappe Itzer

La typhoïde frappe Itzer

La commune rurale Itzer, à Khénifra, est touchée depuis quelques jours d’une grave épidémie de fièvre typhoïde. Selon le ministère de la Santé, 98 personnes ont été hospitalisées. Alors que des sources médicales sur les lieux affirment que le nombre des patients hospitalisés a dépassé la centaine. Ils sont plus de 110 malades infectés dont 6 dans un état très préoccupant ont été transportés à l’hôpital de Midelt et sont toujours sous surveillance médicale. Le bilan peut s’alourdir dans les prochains jours, estime la même source, étant donné que la typhoïde est une maladie infectieuse et contagieuse. En effet, la transmission peut être inter humaine par contact direct avec une personne infectée, ou indirect par consommation d’aliments contaminés lors de leur préparation par une personne malade (ou porteuse saine) ou par consommation d’aliments (coquillages, fruits, lait et légumes crus) contaminés par de l’eau souillée par des matières fécales. Par ailleurs, ces malades présentaient des symptômes similaires à savoir une fièvre élevée et prolongée, des maux de tête, une fatigue, des douleurs abdominales et des vomissements accompagnés de diarrhée.
La qualité de l’eau potable est mise en cause. Selon l’enquête menée sur place, l’eau, utilisée par la population de cette région, gravement souillée, est la cause principale de cette épidémie de fièvre typhoïde. En effet, il s’est avéré que la population de la commune rurale Itzer, environ à 40 kilomètres de Midelt, est desservie par une eau contaminée par des germes et des bactéries. Par ailleurs, l’alimentation en eau potable pour cette commune rurale est gérée par le conseil communal rural et non par l’Office national de l’eau potable (ONEP). Comme pour toutes les maladies à transmission oro-fécale, la fièvre typhoïde se rencontre surtout dans des zones à conditions d’hygiène précaire.
A Itzer, la situation hygiénique est très préoccupante. Selon le ministère de la Santé, des mesures et des dispositions ont été prises pour remédier à cette situation. Frustrés, les habitants de la commune auraient manifesté leur détermination de porter plainte contre le conseil de la commune qui, selon eux, est responsable de cette grave situation. La fièvre typhoïde est une infection bactérienne qui se localise initialement dans l’intestin, mais qui diffuse ensuite dans tout l’organisme en causant une véritable septicémie. L’infection se fait par l’eau et les aliments contaminés. La maladie, après une phase d’incubation d’une quinzaine de jours, se manifeste essentiellement par de la fièvre, une fatigue générale, des vomissements, des céphalées, des frissons et des douleurs musculaires. Elle peut provoquer dans certains cas des troubles de la conscience. Le diagnostic est établi par des analyses de laboratoire permettant de déceler la présence du bacille, responsable de la maladie, dans un échantillon de sang ou de selle. Un traitement rapide par antibiotiques est nécessaire pour avoir des résultats probants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *