La ville d’Al Hoceima se désenclave

La ville d’Al Hoceima se désenclave

Sa Majesté le Roi MohammedVI a inauguré dimanche 16 juillet à Al Hoceima, plusieurs projets sociaux, réalisés par la Fondation Mohammed V pour la solidarité aux profits de la population de cette province.
Il s’agit d’un centre pour sourds-muets, un complexe socioculturel et sportif pour jeunes, un centre social féminin et d’écoute ainsi qu’un foyer de jeunes filles. La réalisation de ces projets pilotes a nécessité une enveloppe budgétaire global de 13,3 millions de dirhams.
Situé à Hay Haddou, le centre des sourds-muets, qui constitue un espace d’éducation et d’épanouissement, est composé d’une maternelle, une crèche, un patio pour les jeux d’enfants, une salle d’alphabétisation et d’un un atelier de broderie. Il comprend également un espace détente, une salle multimédia et un atelier des arts culinaires. Ce centre, qui vise l’intégration sociale et économique des sourds-muets, a été réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité avec la contribution de Maroc-Telecom. En outre, il est géré dans le cadre d’un partenariat avec la Commune urbaine d’Al Hoceima et l’Association Touya pour l’action féminine.
Pour l’épanouissement des jeunes de la province, la Fondation a construit un complexe socioculturel et sportif multidisciplinaire.
Ce centre, construit sur un terrain communal de 3000 m2 et financé par le Groupe Banques Populaires avec un coût de 5 millions de dh, dispose d’un ensemble d’équipements culturels, éducatifs et sportifs. Sa gestion est assurée à travers une convention avec la Commune d’Al Hoceima et l’association BADES. Autre réalisation importante, le centre féminin, qui est un espace d’écoute et d’orientation des femmes en difficulté.  Réalisé avec la contribution de COFARMA et SONASID, ce centre offre aux bénéficiaires des services d’assistance sanitaire, psychologique et juridique. Des cours d’alphabétisation y sont également dispensé aux femmes et jeunes filles de la province. Le programme d’alphabétisation a trouvé un écho important auprès des jeunes femmes rurales qui se sont inscrites massivement. Ce programme, qui vise 10.000 personnes des communes rurales d’Al Hoceima, a déjà bénéficié à près de 5.200 femmes dans 52 douars répartis sur 25 communes. Il porte aussi sur la formation dans des métiers artisanaux. Quatre associations y sont impliquées en l’occurrence l’association Massirate Annour pour l’alphabétisation et le développement, l’Association Forum des femmes, l’Association Touya pour l’action féminine et l’Association Al Manal pour l’animation féminine.
D’une capacité de 80 lits, le foyer de jeunes filles a pour objectif de contribuer à la lutte contre la déperdition scolaire, notamment celle qui touche les jeunes filles issues du milieu rural. Financé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, avec la contribution de la Caisse de Dépôt et de Gestion, Holmarcom et Medi-Telecom, ce foyer comprend une salle d’études, un espace multimédia, une bibliothèque, un réfectoire et 20 chambres de 4 lits chacune. L’engagement de la Fondation Mohammed V pour la solidarité a permis depuis 2003, à la province d’Al Hoceima, de s’enrichir de près de 50 nouvelles réalisations d’un coût de près de 118 millions DH, dont plus de la moitié financée par ses partenaires. A cette occasion, Sa Majesté a remis aux dirigeants des organismes partenaires de la Fondation, Abdeslam Ahizoune, Noureddine Omary, Tajeddine Guennouni, Abdelouahab Ben Sari, Mustapha Bakkoury, Mohamed Hassan Bensalah et Inigo Serrano, des plaques commémorant cette contribution.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *