La ville de Casablanca se dirige vers une pandémie

La ville de Casablanca se dirige vers une pandémie

Elle court, elle court la grippe A/H1N1. Les cas continuent à se multiplier dans les écoles. Du lundi 26 au mardi 27 octobre, douze nouveaux cas ont été déclarés dans des établissements scolaires à Casablanca, Agadir et Khouribga, selon un communiqué du ministère de la Santé. «Jusqu’à présent, 45 élèves ont contracté la grippe A/H1N1 à Casablanca», affirme Dr Naoufal Kadili, médecin de l’Académie de Casablanca et chef de la cellule médicale régional de l’Académie régionale du Grand Casablanca. Mais selon une source ayant souhaité garder l’anonymat, il y aurait une soixantaine d’élève touchés par le virus à Casablanca. «Après les premiers cas qui ont été déclarés à Fès, nous avons élevé le niveau de vigilance», déclare Dr Kadili. «Pour l’instant, il a été procédé à la suspension des cours dans deux établissements scolaires à Casablanca : l’école Al Jabr relevant de la délégation de Casa Anfa et l’école primaire Ouled Malek de la délégation de Nouaceur. Concernant cette école publique, la suspension durera entre trois et cinq jours. Une décision qui a été prise dimanche. Les élèves reprendront les cours au plus tard lundi. Elle court, elle court», poursuit-il. Pour ce qui est de la ville d’Agadir, plusieurs cas ont été notifiés dans une école privée. Selon notre correspondante à Agadir, dix cas ont été déclarés à l’école «Nour», un établissement privé situé au quartier «Hay Nahda». Et un autre cas suspect a été relevé dans une école publique «Ibnou Lhaytam». «Un comité médical a été diligenté d’urgence sur les lieux pour effectuer les analyses et les diagnostics nécessaires, au sein de ces deux écoles et déterminer s’il existe d’autres cas de contamination dans les classes», affirme notre correspondante.Avec l’apparition de ces dix premiers cas, les parents sont paniqués et craignent pour la santé de leurs enfants. A noter que tous les cas diagnostiqués sont soumis au traitement à domicile, ce qui constitue un véritable danger pour la famille. Pour Dr Kadili, il n’y a pas de quoi s’alarmer. «Il est vrai que le risque de contamination est important. Cela dit, il suffit de suivre les mesures d’hygiène à respecter pour éviter un tel risque». Selon les professionnels de la santé, les enfants sont les principaux vecteurs de diffusion du virus dans la population car au cours de l’infection, ils «fabriquent» et excrètent beaucoup plus de virus que les adultes. Fermer les écoles peut réduire l’épidémie, soulève bon nombre de questions tels que le rattrapage des cours, la garde des enfants… Et que se produira-t-il que si après la reprise des cours, de nouveaux cas sont détectés. Faudra-t-il à nouveau fermer les écoles ? Toujours est-il que le Royaume compte actuellement 273 cas de grippe A/H1N1. Et la situation n’est pas prête de s’améliorer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *