La vocation de designer

La vocation de designer

L’homme présente une ressemblance physique certaine avec le cinéaste américain Woody Allen. Mais, au-delà de ce premier constat, qui peut s’avérer discutable, José ramon Garcia Inchorbe, que tout le monde, même son fils, appelle “Garin” est également un créateur, qui fourmille d’idées. D’un abord très timide, ce designer conceptuel et multimedia s’enflamme dès lors que l’on aborde avec lui tout sujet ayant trait au design, aux musées, aux expositions, aux sites web ou autres panneaux publicitaires. En somme, tout ce qui a trait à la créativité. C’est lui qui a conçu et réalisé le Musée des télécommunications pour le compte d’Ittissalat Al Maghrib. Une merveille de conception dynamique et d’interactivité, où le visiteur peut en appuyant sur un bouton, en actionnant une manivelle, ou encore en décrochant un téléphone, écouter des explications. Dans le même but, il peut également cliquer sur une souris, qui peut lui permettre d’effetuer des voyages virtuels plein d’enseignements. Tout avait commencé en 1987 pour Garin. Il était à l’époque journaliste au quotidien espagnol Diario 16, où il pensait lancer un supplément hebdomadaire en couleur qui serait sous la forme d’une brochure sur papier glacé, insérée à l’intérieur. La thématique de ce supplément tournait autour de l’histoire de l’univers. Et pour faire connaître le projet, Garin a lancé, à tout hasard, l’idée de faire une exposition. Une idée qui allait marquer un tournant dans sa vie, puisqu’après le succès inespéré de cette exposition, réalisée dans une salle de 2000m2, il s’est vu proposer, en 1989, le poste de conseiller pour le Pavillon de l’Univers lors de l’Expo Universelle de Seville en 1992. Et également pour celui du Comité International Olympique (CIO). Parallèlement, l’idée de créer sa propre “boîte” commença à faire son chemin dans l’esprit de Garin. C’est ainsi que naquit “Súbito Red.Desarrollos”, réunissant une équipe multidisciplinaire spécialisée dans la réalisation et production de projets pour musées, expositions, stands et architecture d’intérieur. Les projets sont basés dans un design conceptuel profond et dans une réalisation dans laquelle s’entremêlent la mise en scène, l’éclairage, le son, les moyens audiovisuels, l’interactivité… avec une seule finalité : créer des sensations attractives pour le visiteur, le spectateur ou le client. Garin a réalisé, entre autres, le Musée du Livre de la Bibliothèque Nationale, le Musée des Télécommunications et le Musée du Temple de Debod à Madrid, ainsi que le Musée Paléontologique “Dinopolis” à Teruel, et a réalisé divers projets pour le Musée des Sciences à la Ville des Arts et des Sciences à Valencia, le Musée de l’Histoire de Madrid ou le Centre National d’Expositions. Il a également réalisé de nombreuses expositions temporaires (architecture éphémère), des stands, des événements multimedia et des travaux d’architecture d’intérieur. Au niveau international, il a travaillé pour les Offices Commerciaux de pays tels que le Mexique, la Colombie et l’Uruguay (stands, bureaux…) et pour des firmes internationales comme The Swatch Group, Telefónica Internacional, et des travaux en France, en Belgique et en Italie. De par sa proximité avec l’Espagne, le Maroc se présente comme un beau marché pour “SubitoRed”, qui compte bien s’attaquer à d’autres crénau que les musées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *