La volonté de Manuel Chaves

La volonté de Manuel Chaves

Le président du gouvernement autonome d’Andalousie, Manuel Chaves, effectue, depuis hier mardi, sa huitième visite au Maroc qui durera quatre jours.
Arrivé vers midi à l’aéroport de Rabat, Chaves a tenu une conférence de presse à l’aéroport, avec les représentants des médias marocains et étrangers, où il a expliqué que son déplacement serait axé sur le renforcement de la coopération entre la région autonome d’Andalousie et le Maroc. Il va sans dire que les relations entre le Maroc et l’Autonomie ont toujours été excellentes, y compris quand le fauteuil du président du gouvernement central était occupé par Jose Maria Aznar. Et pour cause, Manuel Chaves n’est autre que le président du parti socialiste (PSOE) en Andalousie, actuellement au pouvoir. Responsable politique extrêmement respecté et écouté en Espagne, Chaves a toujours prôné le rapprochement avec le Maroc, pour le bien des deux pays. Après l’ouverture d’une nouvelle page politique entre les deux pays, il vient cette-fois donner un coup de pouce à la coopération économique et culturelle.
Aujourd’hui, mercredi, le président Chaves participera à l’ouverture à Rabat du sixième séminaire hispano-marocain des journalistes, organisé par la Fondation des Trois Cultures de la Méditerranée et l’association des journalistes européens.
Ouvert également par le ministre de la Communication, Nabil Benabdellah, ce séminaire sera consacré à l’étude, notamment, du rôle de la presse et la communication dans les relations entre le Maroc et l’Espagne. Cette rencontre sera caractérisée par la présence d’un nombre impressionnant de journalistes, de professeurs et d’acteurs associatifs espagnols. L’objectif final de ce genre de rencontres sera de jeter les ponts entre deux mondes, en l’occurrence la presse marocaine et celle d’Espagne, que beaucoup d’évènements politiques ont séparées. A la suite de cette activité, Chaves sera reçu par plusieurs responsables politiques marocains, notamment le Premier ministre, Driss Jettou, le président de la Chambre des représentants, Abdelwahed Radi, le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Banaïssa, le ministre de l’Intérieur, Mostafa Sahel et le ministre de l’Agriculture, Mohand Laenser. Ces entretiens porteront essentiellement sur le renforcement de la coopération en matière de lutte contre l’émigration clandestine, d’une part, mais également sur les moyens de développer la présence de la main-d’œuvre marocaine dans les principales villes d’Andalousie. Sans compter les opportunités d’investissement au Maroc des sociétés andalouses qui opèrent dans le domaine agricole. Sur le plan commercial, il est à noter que le président Chaves est accompagné d’une importante délégation d’hommes d’affaires.
L’Agence andalouse de promotion extérieure (Extenda), en collaboration avec les chambres de commerce de la région autonome, a invité une quinzaine d’entreprises à participer au déplacement de Chaves. Au total, une quinzaine de sociétés andalouses seront représentées à Casablanca, dans le cadre du Colloque des entrepreneurs marocains et andalous qui se tiendra le jeudi 17 mars.
Des responsables de plusieurs secteurs, des deux bords, seront présents: les BTP, l’industrie, les nouvelles technologies de l’information, etc, venus de Séville, de Cordoue, de Malaga, de Granada et de Cadix. A cette occasion, l’agence Extenda va inaugurer sa nouvelle unité de promotion du commerce à Casablanca. Vendredi, à Chaouen puis à Tétouan, Manuel Chaves visitera plusieurs projets et institutions dans les domaines social, économique et culturel. C’est le cas notamment du projet de réhabilitation de la station ferroviaire de Tétouan et sa transformation en musée d’art moderne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *