Laâyoune: De nouveaux projets pour lutter contre l’exclusion sociale

Laâyoune: De nouveaux projets pour lutter contre l’exclusion sociale

Le programme de lutte contre l’exclusion sociale dans le milieu urbain de l’INDH au niveau de la province de Laâyoune prévoit la réalisation de deux projets au titre de l’année 2016 contre une enveloppe de 7,2 millions DH.

Ces deux projets approuvés par la Commission régionale du développement humain lors d’une réunion présidée par le wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, Yahdih Bouchaab, en présence des membres de la commission provinciale et des élus locaux, portent sur l’aménagement des espaces et des zones verts dans six quartiers de la ville ainsi que sur l’accompagnement et l’encadrement.

Le premier projet doté d’une enveloppe budgétaire de 7 millions de dirhams vise à préserver la beauté de la ville et encadrer les femmes employées dans les espaces et leur soutien pour acquérir de l’expérience et de l’expertise dans le domaine du jardinage.

S’agissant du second projet, d’un coût global de de 200 mille dirhams, il a pour but d’accompagner les équipes d’animation en vue de mettre en œuvre un guide de procédures du programme de lutte contre l’exclusion sociale dans le milieu urbain.

Par ailleurs, le programme transversal de l’INDH au titre de l’année 2016 vient de lancer un appel à projets. Ces derniers doivent concerner les activités génératrices de revenus (AGR), l’amélioration des conditions d’accès aux services et infrastructures de base, la promotion socioculturelle et sportive et le renforcement des capacités locales et de la bonne gouvernance. Ces projets seront sélectionnés par le comité préfectoral de développement humain selon des critères bien précis, notamment la faisabilité, la pérennité, l’expérience et la participation des bénéficiaires, les résultats escomptés, la conformité avec les objectifs et les orientations de l’INDH, l’impact sur la vie des populations, ainsi que la prise en considération de la spécificité locale du projet et les indices de pauvreté.

A noter que les projets de l’INDH lancés dans la région depuis 2005 ont contribué à l’amélioration des conditions de vie des catégories fragiles et de créer des activités génératrices de revenus. Celles-ci ont permis d’intégrer des milliers de femmes dans le marché de l’emploi ainsi que des centaines de jeunes, et ce à travers plus de 1.595 projets mis en place dans ce cadre, pour un investissement global de 523,8 millions DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *