Laâyoune: La réhabilitation du système de l’éducation en débat

Laâyoune: La réhabilitation du système  de l’éducation en débat

La ville de Laâyoune a abrité la semaine dernière le dialogue régional pour la mise à niveau du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique a ouvert à Laâyoune un dialogue régional sur «la réhabilitation du système d’éducation, de formation et de recherche scientifique», avec la participation de plusieurs intervenants institutionnels, élus et députés, représentant des partis politiques, des syndicats et de la société civile et nombre d’acteurs économiques.  

Le dialogue régional sur la réforme du système de l’éducation vise la mobilisation de toutes les parties prenantes en vue d’une implication collective dans la promotion de l’école marocaine et le renforcement de l’engagement continu pour la mise en œuvre des projets en la matière.
L’organisation de ces rencontres à travers les différentes régions du Royaume constitue une étape décisive dans le plan d’action périodique du Conseil qui sera sanctionné par l’élaboration du rapport stratégique. Ce dialogue régional est aussi une occasion pour retenir les recommandations d’acteurs et de compétences dans le cadre des efforts du Conseil visant à mettre en exergue la valeur ajoutée de l’expertise et de la connaissance pratique collective à travers l’identification des piliers essentiels de la réforme.

Dans son intervention lors de l’ouverture de ce dialogue, Khaled Samadi, membre du Conseil, a souligné que cette rencontre vise le renforcement de l’approche participative qui constitue le fondement des travaux du Conseil ayant pour objectif d’assurer la mise à niveau du système éducatif et l’amélioration de sa qualité.

Ce dernier a présenté un diagnostic du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique faisant état des réalisations faites dans le cadre de la mise à niveau du système, notamment la généralisation de l’enseignement, la réforme pédagogique et le financement du secteur de l’enseignement.

Les travaux de cette rencontre-débat ont été émaillés par une série d’interventions qui se sont longuement attardées sur nombre de déficiences, notamment l’abandon scolaire, les sureffectifs et la faiblesse des infrastructures pédagogiques. Plusieurs recommandations ont également été formulées dont la nécessité d’assurer les conditions pédagogiques et opérationnelles permettant de faire du secteur de l’enseignement privé un partenaire principal dans le processus d’amélioration de la qualité de l’enseignement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *