Laâyoune: La sécurité routière sous le feu des projecteurs

Laâyoune: La sécurité routière sous le feu  des projecteurs

La ville de Laâyoune a abrité le week-end dernier la première édition du Forum régional de la sécurité routière dans les provinces du Sud, en présence de Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du transport.

Cet événement initié sous le thème «Pour le renforcement des capacités de l’acteur civil dans le domaine de la sécurité routière» a été organisé par le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), en collaboration avec le «Réseau unité et communication des associations de sécurité routière au Sahara», la wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, le conseil de la région et le conseil municipal de la ville, ainsi que la direction régionale de l’équipement, du transport et de la logistique. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan de communication globale du Comité, accompagnant les orientations stratégiques du gouvernement pour la période 2013-2016, ainsi que de son plan d’action pour l’année en cours.

Selon un communiqué du CNPAC, cette rencontre se propose de renforcer les capacités en matière de gestion des projets inhérents à la sécurité routière et de promouvoir les opérations visant la sensibilisation des usagers de la route et les inciter à adopter de bons comportements sur la route.

Les objectifs de chaque programme de formation ont été fixés, note le communiqué, précisant que le comité ambitionne notamment d’initier les participants, représentant de la société civile, aux techniques requises pour l’élaboration de projets en matière de protection et de sécurité routières.

Le comité a, en outre, procédé à l’organisation d’une session de formation en matière de sécurité routière, ayant profité à près de 150 participants représentant des organisations non gouvernementales actives dans le domaine, et ce dans les différentes villes du Royaume.

Les travaux de cette rencontre ont trait à plusieurs thématiques comme les statistiques des accidents de la circulation et les indices de sécurité routière, les dispositions du code de la route et les principes d’éducation routière et les techniques de communication concernant les piétons, ainsi que des ateliers sur la gestion des projets liés à la sécurité routière, les techniques d’animation pédagogique, l’encadrement des activités théoriques et pratiques de l’éducation routière, les principes de la conduite professionnelle et les premiers soins.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *